NOUS TENTONS DE REPRENDRE LE FORUM EN MAIN. SI VOUS ÊTES INTÉRESSÉS, MANIFESTEZ VOUS. ♥️
recensement ici ; http://h-s-sup.forums-actifs.com/t1228-recensement-de-relance#13877

Partagez|

Conseil de guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Prodige
avatar



FC
▌SUPER: La Lionne
▌POWER: Manipulation des souvenirs
▌LEVEL:
26/100  (26/100)


MessageSujet: Conseil de guerre Dim 27 Oct - 0:06

Je m'en souvenais encore, à mon arrivée, je m'étais fait la réflexion qu'il faudrait à l'occasion que je passe la nuit dans les locaux de la Heroe's, histoire de voir comment c'est. Ma foi, je sais aujourd'hui que les chambres sont confortables, mais j'aurais préféré que ce soit dans d'autres occasions. Si certains des profs avaient pris quelques étudiants, j'avais décidé de passer la nuit ici. En quelque sorte pour rassurer ceux qui étaient assez courageux pour rester la nuit ici, mais qui avait tout de même peur. Ce qui était compréhensible. J'avais donc passé la nuit dans une chambre libre sans être retournée chez moi au préalable. J'avais les mêmes vêtements que la veille, tant pis ! J'avais bien d'autres choses à penser en ce moment.

Il était 8h30, il me restait une demie-heure pour préparer mon bureau avant l'arriver de mes collègues pour la réunion extraordinaire. Aidée de ma fidèle secrétaire, on disposait deux rangées de chaises parallèles entre elles et perpendiculaires à mon bureau. Ceci fait, je servis un café à ma secrétaire et moi. Elle avait mal dormi. Disons que moi aussi, j'avais eu du mal à m'endormir, mon cerveau refusant de se mettre en veille. Son copain s'inquiétait pour elle, c'était compréhensible. Je ferai tout ce qui était en mon pouvoir pour protéger étudiants et personnel de l'établissement. Si Dark Hours voulait faire fermer l'école, il ou elle avait parié sur le mauvais cheval. Il était hors de question que je me laisse faire. Il était hors de question que je laisse la mémoire de Greem ainsi bafoué. J'avais quelques idées et j’espérais que mes collègues en avaient également. Il fallait faire en sorte que le bateau reste à l'eau. J'avais encore en tête cette demoiselle qui était venu me voir, alors que je mangeais mollement mon croissant à la cafét'. Elle n'avait nulle part où aller si l'Heroe's fermait et je savais que des ados dans son cas, il y en avait plusieurs. Pour eux, qui avaient été abandonnés à cause de leur différence, cette école était leur unique foyer. Il fallait se battre aussi pour eux.

L'heure tournait et ma secrétaire voulut quittait mon bureau avant qu'ils n'arrivent. « Allons, vous êtes autant concerné que nous tous. Restez. » « Merci, je me chargerai de prendre les notes alors. » Soit ! Je lui signifiais de s'asseoir à mon bureau et d'utiliser mon Mac. J'imagine que le fait de s'asseoir à mon bureau aurait pu être amusant si ce n'était pas dans de telles circonstances. On frappa ensuite à la porte, j'allai ouvrir et saluai les premiers arrivés, ceux qui étaient un peu en avance. Les autres arrivèrent dans la foulée, chacun s'assit à une place, moi j'étais sur la chaise juste devant mon bureau sur la rangée de droite.

Je jetai un coup d’œil à ma secrétaire pour vérifier qu'elle était bien prête pour prendre les notes. Oui, c'était parti, ce conseil de guerre pouvait commencer. « Tout le monde est là, nous pouvons commencer. Premièrement, je tiens à remercier tout ceux d'autres vous qui ont accueilli des élèves chez eux. Si vous voulez, vous pouvez les garder encore un peu, je n'y vois pas d’inconvénient. De toute façon, les prochains jours seront banalisés, le temps qu'ils encaissent. Les frais éventuels seront bien sûr remboursés par l'établissement. En ce qui me concerne, je vais rester avec ceux qui ont décidé de ne pas quitter l'Heroe's, pour m'assurer que tout va bien de leur côté. » Bon, ça c'était une mise en bouche, histoire de commencer par les choses les moins pénibles.  Je me doutais bien qu'ils allaient me demander des nouvelles sur l’avancement de l'enquête, même si soyons honnêtes, en une nuit on ne pouvait pas en savoir plus.

Je me tournais vers Roxane. « J'ai été voir dans le bureau de Greem, comme nous en avions parlé, mais je n'ai rien trouvé qui puisse nous donner une quelconque piste. » En même temps, c'est pas comme si j'allai trouver sur son bureau un dossier avec écrit dessus Dossier de preuves en dessous d'une grosse flèche rouge clignotante ! « Par contre, je n'ai pas pu accéder à ses fichiers informatiques qui sont protégés par mot de passe. Si quelqu'un peut le craquer, son aide serait la bienvenue. On trouvera peut-être quelque chose. » Ou pas, mais on perdait rien à essayer. « Pour ce qui est de l’œuf retrouvé, Brooke me tiendra au courant dès qu'elle aura du nouveau. » C'est l'avantage d'être ami avec une Légende ! De toute façon, je ne faisais pas réellement confiance à la police sur ce coup, je préférai donc avoir directement affaire avec les Légendes. « Je lui ai également demandé de rénover notre système de sécurité. Je vais aussi faire installer des caméras partout dans l'établissement, hormis les chambres, les salles de bains et les toilettes, évidemment. » Voir fleurir des caméras un peu partout allaient peut-être pas plaire à tout monde, ni même de voir la Heroe's se transformer en Fort Knox, mais tant pis ! Le sang des nôtres avait assez coulé comme ça. « Je pense que vous serez tous d'accord avec moi que notre priorité numéro une est de maintenir l'Heroe's tout en s'assurant de la sécurité de nos élèves. » En fait, je ne prenais même pas la peine de demander s'il fallait ou non fermer l'école, la réponse me paraissait si évidente !

J'avais d'autres choses à dire, mais je préférai d'abord leur laisser le soin de rebondir sur ce que je venais de dire. Après tout, toutes idées étaient la bienvenue, sinon, je n'aurai pas pris la peine de les réunir et j'aurai fait ma tambouille seule dans mon coin.


Tenue:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mystique
avatar



FC
▌SUPER: Hell-Come
▌POWER: Pyromorphie
▌LEVEL:
25/100  (25/100)


MessageSujet: Re: Conseil de guerre Ven 1 Nov - 22:56


Ambiance lourde, stress général mal dissimulé, odeur de café flottant à vaut l’eau. Voilà, nous y étions. Un véritable Conseil de Guerre comme on en avait plus fait depuis la précédente mondiale qui avait secoué la planète. Les adultes de l’établissement pour héros en herbe étaient tous réunis dans une salle aux allures de parloir de juré d’un procès extraordinaire. Sauf que nul n’était ici pour juger qui que ce soit. Et c’était bien dommage, car cette perspective aurait au moins permis de se sentir un tant soit peu en sécurité avec un vil méchant maintenant à la merci de la justice. Quel dommage qu’il n’en fut-ce rien. Hyacinthe de Chateaubriand était présent, comme tous ses collègues, afin d’essayer de trouver une solution.

S’il n’était pas foncièrement optimiste, il était hors de question pour lui de laisser tomber. Surtout pas maintenant. Les enfants avaient vraiment besoin de lui, d’eux tous. Il fallait devenir leur soutien et non la raison de leur potentielle déchéance. Aussi, calmement, le dos droit dans sa chaise à la droite de Camille Clemenceau, il l’écoutait parlé avec calme et conviction. C’était tout à fait digne d’elle, on ne pouvait douter de ses mots. Maintenant que Damage n’était plus, il fallait diriger l’établissement aussi fermement que possible. Non pas pour « fliquer » mais pour protéger. Des jours meilleurs viendront forcément un jour, il ne fallait pas désespérer. Le temps de patienter, il fallait agir. Devenir des loques ne serait ni une solution ni même une façon de se sortir de ce foutu guêpier dans lequel ils se retrouvaient tous, certains sans trop savoir pourquoi, il est vrai.

Une fois la première déclaration terminée, le roux se leva, repoussant quelque peu sa chaise en arrière et tâcha de faire bonne impression en prenant la parole.

    « En plus de protéger cet endroit, l’un des points les plus importants, selon moi, serait de savoir ce que nous affrontons. Y aller à l’aveugle ne nous apporterait rien. Je ne suis pas pour les interventions musclées mais je crois bien que c’est ici notre seule option. La police ne peut rien faire, nous sommes les seuls à pouvoir au moins essayer de faire quelque chose contre ce Dark Hours ! »
La paume de sa main frappa le bois laqué de la table. Il était en colère, c’est vrai. Après tout, c’était lui qui avait emmené Damage grièvement blessé jusqu’à l’hôpital. C’était lui qui s’était retrouvé couvert du sang de cet homme. C’était lui à qui l’on avait annoncé en premier que tut était fini pour le directeur. Rarement dans sa vie il s’était senti aussi inutile que durant ces quelques heures. Son estomac lui faisait encore mal rien que d’y repenser.

Bon, il fallait se reprendre, et vite. Car il n’y avait pas qu’un seul problème à traiter. Le français se redressa un peu et vint pincer l’arête de son nez tout en fermant le seul œil visible qu’il laissait entrevoir.

    « D’autant que l’extra-terrestre est revenu, aussi. Nous pensions surement que la prochaine attaque Alien viendrait des étoiles, comme la dernière fois, mais au final elle est remontée des entrailles de notre cité. Qui sait si ces deux faits ne sont pas intimement liés… »
Il s’essayait à devenir Sherlock Holmes, sans trop de succès. Il pensait en priorité aux jeunes gens présents chez lui. Il priait pour que tout se passe bien. Seulement, alors qu’il terminait à peine sa tirade, un violent mal de crâne s’empara de lui.

    « Ah ! »
Ça faisait un mal de chien. Et c’était franchement saoulant, car ce n’était pas la première fois que ça lui arrivait, ces derniers temps. Il se rassit maladroitement dans sa chaise, histoire de ne pas perdre davantage la face devant tout le monde.

    « Hyacinthe ! »
Il y avait eu une voix, dans sa tête. C’est étrange, il avait l’impression de bien la connaître. Pourtant, une autre partie de lui aurait pu jurer ne jamais l’avoir entendue. Ou du moins pas récemment. Il secoua la tête. L’hallucination disparu aussi vite qu’elle était venue. L’homme reprit ses esprits et, constatant que certains de ses collègues le regardaient avec un peu d’inquiétude, il voulut dissiper les doutes de chacun au plus vite.

    « Ne vous en faites pas, je suis juste un peu migraineux avec tout ça. Je dors mal en ce moment, ça va me passer. Continuons. »
En vérité, c’était plutôt lui qu’il essayait de convaincre, tandis qu’il replaçait correctement son siège en face de la table.

✤✤✤

"Et maintenant, quand je regarde cette carte, elle est pour moi le plus précieux des trésors. Petite Marie, tu me manques tant."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mystique
avatar


▌LOCALISATION : Dans mon salon à jouer au jeux vidéos, ou à l'Observatoire de l'Heroe's à bosser

FC
▌SUPER: Starlight
▌POWER: Purification de l'air
▌LEVEL:
17/100  (17/100)


MessageSujet: Re: Conseil de guerre Sam 2 Nov - 3:08


Eric avait gagné l'Heroe's, comme le plus banal des matins. Malheureusement, il n'allait pas donner ses cours comme d'habitude, rigoler un peu avec les collègues et les élèves. La situation était bien trop importante pour s'adonner à l'humour. L'astronome n'était pas du genre à se faire du souci, mais là une cruelle réalité frappait la ville entière : plus personne n'était en sécurité. A force d'y penser il n'avait pas dormi. Il avait préféré travailler pour essayer de s'éloigner un peu de la réalité.

Il écrasa son mégot au portail de l'établissement, envoya un message à son frère en gagnant le manoir. Benjamin est un énergumène mais il ne voudrait pas que quelque chose lui arrive. Il bu un café en salle des profs, saluant ses collègues au passage. Enfin Eric se rendit dans le bureau de Camille mâchonnant la touillette en plastique de la boisson ingurgité précédemment. Pas vraiment sain de tourner au tabac et au café mais bon... Il prit place dans le fond. Il était arrivé parmi les premiers.

Il passa plusieurs fois une main dans sa tignasse bleue en écoutant Camille. Il y avait déjà un système de sécurité dans l' Heroe's. Des caméras installées après le meurtre de Beckett. Mais il allait falloir renforcer tout ça. Il s'accordait sûrement avec tous ses collègues en pensant que "protection" était le maître-mot aujourd'hui. Cette école c'est une immense famille, il est normal que les professeurs s'occupent des élèves, les rassurent les protègent. Eric eut une pensée pour ceux qui étaient encore chez lui.

C'est Hyacinthe qui prit ensuite la parole. Eric écoutait juste, son visage appuyé sur ses mains, son regard vide fixé sur le sol. Il ne voulait pas faiblir, il n'en avait pas le droit. Le roux avait raison, ils étaient les seuls à pouvoir lutter contre Dark Hours. Il marquait aussi un point en notant que l'extra-terrestre frappait de nouveau. Une ville deux fléaux. Combien de personnes pour lutter contre quelque chose de cet ampleur ?

L'ami de l'astronome se rassis, s'excusant de sa migraine due à la fatigue. L'homme au cheveux bleus retint un soupir puis fin par se lever également. Son manque d'assurance était plutôt flagrant. Il était fatigué et un peu démoralisé. Mais l'espoir demeure.

    «Hyacinthe à raison. Nous devrons employer la force, tôt ou tard. Mais il y a forcément une faille quelque part. Si on s'y met tous, on trouvera et on pourra agir au mieux. Et surtout garder les élèves en sécurité.»


Mais pour l'instant, ils ne pouvaient pas faire grand chose, de rage, il serra les dents ce qui brisa le morceau de plastique qu'il mâchouillait depuis le début de ce Conseil de Guerre. Avec un peu de rage dans la voix, sans doute provoquée par le sentiment d'impuissance qui commençait à le submerger, il reprit :

    «Je suis sûr qu'en fouillant on trouvera quelque chose  ou même quelqu'un qui puisse nous donner quelque chose -même infime !- sur Dark Hours ou encore cet alien !»


Quelqu'un. C'était peut être trop espérer qu'un agent double soit tapi dans la ville. Une personne qui aurait un pied dans le camp de l'envahisseur et l'autre dans le camp des Légendes. Mais même si cette hypothèse avait peu de chance d'être vérifiée elle était plausible.

    «N'oublions pas que nous ne somme pas seul...»


Une conclusion tout à fait vraie. Les Légendes et les autres héros étaient là aussi prêt à agir au nom de la Justice. Et puis Damage veille forcément sur eux, où qu'il soit.

Eric se rassit avec un long soupir. Il avait besoin de lâcher la pression avant que ses forces ne l'abandonne. Une telle détresse était un sentiment nouveau pour lui.

Il focalisa son attention sur ses autres collègues. Ils avaient forcément quelque chose à rajouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sans don
avatar


▌LOCALISATION : La Heroes'SUP, dans son appartement,...

FC
▌SUPER: Blue Fight Girl
▌POWER: No
▌LEVEL:
17/100  (17/100)


MessageSujet: Re: Conseil de guerre Sam 9 Nov - 3:07


Un lieu désert, quasiment désert. C'était désolant. La trentenaire aurait largement préféré avoir cours avec une classe bavarder que d'écouter ce silence assourdissant. Elle n'aurait jamais voulu cela. Elle aurait préféré que l'école prospère. Et voilà que la Heroes Sup traînait 2 morts. Jackson Bennet et Damage Greem. Leurs absences étaient des pertes énormes qui lui manquait. Elle se mordait ses lèvres tout en touchant nerveusement une ficelle de son sweat marron. Elle avait peur, elle ne le cachait pas. De nombreuses fois elle avait sursauté, bondi, étant effrayée par de nombreuses choses.
En passant la trentaine elle n'avait plus été tellement inspirée par la terreur, elle pensait avoir tout vu et entendu. Mais voir le directeur mourir sans pouvoir rien faire était inconcevable pour cette femme. Cette fois-ci, elle avait apporté son fusil hypodermique. Plus jamais ça n'arriverait. Elle était une bonne tireuse, elle le savait, elle ne voulait pas laisser faire une seconde fois la même erreur. D'ailleurs elle s'était entraînée un peu plus tôt avec son fusil. Elle avait d'ailleurs pensé à en acheter une autre. Mais qui pourrait causer des dégâts.
Elle arriva à l'heure et se place sur une chaise quelconque, plaçant son fusil à terre, entre ses pieds. Il n'était pas  chargé.. Néanmoins la femme aux yeux bleus avait des piqûres dans ses poches sur sa ceinture. Elle écouta ses collègues parler puis intervenant quelque peu.

"Oui, devons-nous, si nous trouvons un élève qui craque les système informatiques, le proposer? Car cela nous permettrait dans un sens de nous aider, peut-être. Mais dans l'autres il pourrait avoir accès à certaines informations qui seraient, peut-être plus ou moins troublantes. Et aussi que cela pourrait être diffusé dans toute l'école.. Via le bouche-à-oreilles. Je suis assez partagée là-dessus."

Ah, le directeur était bien plus mystérieux que ne l'avait pensé notre enseignante. Mais ce n'était peut-être pas le dernier qu'il cachait. Cette jeune fille aux cheveux blonds qui avait poussé des cris horribles en le voyant blesser... Ils se connaissaient peut-être, alors qu'ils ne semblaient pas faire partir du même monde.. Ou bien on pouvait amener un criminel à collaborer avec nous. Mais sur quoi pourrions-nous nous mettre d'accord? Et pourquoi s'allier contre un criminel alors que l'école tentait d'éduquer des futurs héros ? Non, ça n'allait décidément pas. L'éthique morale de l'école en prendrait un coup. Que penseraient donc les parents ayant  ouïe de la situation actuelle de l'école? Certainement beaucoup de choses négatives. Roxane balaya ces idées. Qui pouvait donc les aider ? A part les Légendes, elle ne voyait pas trop... A part...

Et si elle se penchait sur ce qui s'est passé ou les quelques années d'avant ? En remontant en arrière? Elle obtiendrait peut-être un quelconque indice.

"C'est vraiment une idée saugrenue mais nous pourrions mettre quelqu'un de l'école qui irait se mêler aux criminels. Mais quelqu'un que les criminels ne connaissent pas et pourront intégrer. Nous aurions une sorte d'espion qui pourrait avoir, peut-être, quelques informations. Si Dark Hours est un criminel, il doit sûrement avoir des relations avec certains collègues. J'avoue que c'est idiot mais je ne vois pas autre chose. A part trouver une personne créant un musée de super vilains ou les idolâtrant. Néanmoins, ça ne court pas les rues. Ou..."

Elle s'arrêta un moment... Mais repris, un peu plus doucement...

"J'ai entendu parler d'élèves, de notre établissement ayant une intelligence plus développés, voir avec un don pour les enquêtes, du genre Sherlock Holmes. Je ne serais pas contre, d'un côté ça nous avancerait peut-être plus. Mais dans un autre sens, nous les impliquerions un peu trop et nous pourrions les mettre en danger."

Si ce n'était déjà fait, pensa-t'elle. Cette réunion où Damage était mort avait certainement choqué plus d'élèves qu'elle ne le pensait. Elle-même avait perdu son sang-froid. Elle était humaine après tout!
En y repensant, elle se demandait si Dark Hours s'en était pris uniquement à l'école. N'y avait-il pas d'autres personnes ayant eu une attaque similaire ?

"J'y pensais mais ne pourrions-nous pas vérifier si une tierce personne aurait vécu une attaque similaire? Si ça se trouve, ce n'était pas son premier crime. Quelqu'un d'autre aurait eu ce même genre de tentative sur sa personne. Ce serait intéressant d'y jeter un coup d’œil mais très long puisqu'il faudrait regarder sur internet et dans les journaux."

Et si Dark Hours avait la vie éternelle? Il aurait bien pu commettre d'autres crimes, avant que le  téléphone portable ou qu'internet existent. Ce pouvait être une possibilité comme une autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prodige
avatar



FC
▌SUPER: La Lionne
▌POWER: Manipulation des souvenirs
▌LEVEL:
26/100  (26/100)


MessageSujet: Re: Conseil de guerre Dim 1 Déc - 0:16

J'écoutais mes collègues. Comme je m'y attendais, et comme j'étais en droit de m'y attendre, ils étaient tous présents et impliqués. Dans un sens, c'était réconfortant de savoir que l'on pouvait compter sur une base solide pour avancer et sortir de cette bien pénible situation. Hyacinthe fut le premier à prendre la parole. Je lui découvris une volonté que je n'avais jamais soupçonné en lui. Depuis notre petite mission à Roxane et moi, le rouquin avait retrouvé une joie de vivre que je n'avais plus vue en lui depuis des lustres. En ces temps obscures qui arrivaient, mieux valait qu'il ait tout ses moyens pour faire face. Une migraine ? Je lui lançai un regard interrogateur. Il s'empressa de dissiper nos craintes. Je lui mis une main sur son épaule en lui disant « Ménagez-vous, j'ai besoin de chacun d'entre vous en forme. » Je lui lançai un léger sourire qui se voulait réconfortant et la réunion continua.

Chacun y allait de son intervention, c'était plaisant de voir que tous étaient investis. J'attendais que tous aient pu dire ce qu'ils avaient à dire avant de reprendre. « Oui, il va sans dire que nous n'allons pas attaquer à l'aveuglette. » Tel le Tigre, je mords, je griffe. Je n'ai jamais été de ces héros qui pensent tout régler sans utiliser la force. Pour préserver la paix, il faut parfois préparer la guerre. Néanmoins, il ne faut pas non plus la mener n'importe comment. Pour le moment, nous n'avions aucun indice. Aucune piste, pas de point de départ. Nous ne pouvions pas contre attaquer. Pour le moment ! « L'idée d'infiltrer un réseau de criminel pourrait être intéressante, mais ce n'est pas assuré que les criminels le connaissent. Peut-être agit-il en solo... Néanmoins, le retour de Carnage au même moment ne laisse rien présager de bon. Il sait peut-être quelque chose, ça pourrait être intéressant d'espionner ceux qui travaillent pour lui. Reste à les identifier et surtout, savoir qui envoyer ? Je serai bien volontaire, surtout qu'avec mon don c'est facile pour moi d'obtenir des réponses, mais en tant que vice-principale mon visage est connu. D'autant plus que les médias vont guetter nos moindre décisions pour savoir l'avenir de l'Heroe's. Ceci dit, c'est effectivement une bonne idée également de voir s'il y a eut des cas similaires. »

Je remis une mèche de cheveux derrière mon oreille avant de poursuivre. « En ce qui concerne les élèves, il est évidemment hors de question de les impliquer. Pour une raison qui vous paraîtra évidente, ça les mettraient en danger. Il faut que ça reste entre les Légendes, nous et les autres héros de la ville. Soyons honnêtes, si nous n'avons rien pu faire alors que nous sommes tous expérimentés, ce ne sont pas des ados qui ne contrôlent pas encore complètement leur don qui pourront faire quelque chose. Notre rôle est de les former, pas d'en faire de la chair à canon. » Non, assurément, cette affaire était une histoire d'adulte. « Donc si possible, je préférerai que ce soit l'un d'entre nous qui craque le PC de Greem. »

Ceci dit, la discussion virait sur ce qu'il faudrait faire pour contre attaquer. Pour le moment, je voulais que l'on reste concentré sur les mesures à prendre pour l'école. « Mais pour le moment, focalisons nous sur les mesures à prendre pour l'Heroe's. Même si on envoie pas aux combats les élèves, il faut les préparer plus que jamais davantage, pour se défendre en cas de besoin. » Évidemment, il n'était pas question de les laisser mener leur enquête et de lancer des attaques directs, mais si jamais c'est eux qui subissaient une attaque, il fallait qu'il sache riposter pour pouvoir se défendre et gagner du temps. « En ce sens, une réorganisation de l'emploi du temps serait judicieux pour mettre au premier plan le combat, l'apprentissage de don et le contrôle de soi et réduire le volume horaire de matière plus annexe. Roxane, Maria, Hyacinthe je sais que cela demanderait une importante augmentation de vos volumes horaires, mais je pense sincèrement que c'est primordial. » Évidemment, ce n'était pas plaisant de demander à certains de travailler plus pour demander à d'autres de travailler moins car leur matière serait jugé moins importante, mais en temps de crise, il faut savoir s'adapter. Et en temps de crise, des cours de stylismes et accessoires sont gadgets. « Toujours dans la réorganisation, je sais qu'il y a déjà un système de classes dans l'établissement pour différencier les élèves, mais que penseriez-vous de mettre en place un système d'équipe ? Cela favoriserait l'esprit de groupe et vous serez sûrement d'accord avec moi sur le fait qu'il n'est pas bon à se la jouer solo en ce moment. De plus, les élèves plus expérimentés pourraient apporter aux moins expérimentés. En cas de problème, le groupe pourrait s'entre aider. Donc sans revoir forcément la classification, second, justicier, héros, cela pourrait être un plus vraiment profitable pour les élèves. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mystique
avatar



FC
▌SUPER: Hell-Come
▌POWER: Pyromorphie
▌LEVEL:
25/100  (25/100)


MessageSujet: Re: Conseil de guerre Dim 15 Déc - 1:55

[HRP : pardon j'ai un peu manqué d’inspiration ;w;
Eric, je me suis permise d'utiliser une partie de notre rp Brooke/Eric à côté, dis moi si ça te gêne et je changerai, promis! ><]

From shadow, we'll bring our destiny.

Hyacinthe observait, tranquillement, le déroulement de cette réunion au sommet. Il est vrai qu’il était plus qu’urgent d’agir intelligemment avant que les choses ne dégénèrent pour de bons et n’échappent à leur contrôle définitivement. Il eut malgré tout un mauvais frisson qui lui parcouru vicieusement l’échine. Trop de choses se passaient en bien peu de temps, c’en était affolant et très inquiétant. En plus il avait l’impression de ruminer et de se répéter inutilement, ce qui n’était en rien la marche à suivre, pour l’heure.

Le discours de Camille, comme toujours, était plein de sagesse. Toutefois, on pouvait sans mal discerner un fond angoissé, comme c’était très certainement le cas pour tout le monde. Le français respira fortement, préférant ne pas ré-intervenir tout de suite et laisser le temps aux autres d’exprimer leurs avis également. Après tout, nous étions en conseil de guerre ; ou alors c’était tout comme. Il fallait donc agir avec parcimonie et ne pas oublier ou était notre intérêt à tous. Le roux n’aimait décidément pas cette situation, mais il ne pouvait pas faire autrement que de suivre la marche.

Roxane eut de très bonnes idées, à son sens. Infiltrer un réseau criminel ? Oui, bien sûr, pourquoi pas ? Après tout, Dark Hours s’était bien invité ici sans autorisation, alors pourquoi ne pas jouer au même jeu ? C’était risque, cela dit, car les hors-la-loi ne sont pas connus pour être des enfants de cœur. Certains avaient des valeurs morales, oui, mais ils ne courraient pas les rues non plus. Le « borgne » gardait tout de même cette idée en tête, en cas de plan de secours. Sait-on jamais, désormais nous n’étions jamais assez prudents.
Et puis se fut de nouveau à son tour de prendre la parole. Il réfléchit un instant, cherchant comme tourner ses phrases. A vrai dire, il n’était même pas sûr de lui.
    « Je… Et pourquoi ne pas demander une protection rapprochée de la part des Légendes ? Je me doute qu’avec le retour de ce Carnage, elles doivent avoir autre chose à faire, mais il y a quelques semaines, alors que je rentrais chez moi j’ai entendu Robot Rock proposé l’installation d’une intelligence artificielle, ici, pour faire acte de protection. »
Il se tourna ensuite vers Eric, un peu gêné.
    « Je promets que je n’écoutais pas aux portes, j’ai juste capté cette proposition en passant dans un couloir adjacent, navré… »
Puis il se reconcentra sur l’assistance.
    « Me concernant, augmenter mes heures ne me dérange pas, au contraire. Plus je serais avec les enfants et mieux ce sera pour eux, très certainement. Ensuite… Eh bien, je suis en train de retaper un vieux théâtre, dans l’allée des spectacles. Peut-être qu’on pourrait s’en servir comme d’une planque ou qu’en sais-je encore. C’est à vous de voir. Pour l’heure, les gosses que j’ai récupérés chez moi vont bien. Elles sont terrorisées, mais elles vont bien. »
Enfin il reprit place sur sa chaise, essayant de se dire que cette note positive sur la fin suffirait à motiver un peu les troupes… Même s’il n’y accordait pas trop d’espoir non plus. Il savait encore faire la part des choses.

✤✤✤

"Et maintenant, quand je regarde cette carte, elle est pour moi le plus précieux des trésors. Petite Marie, tu me manques tant."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mystique
avatar


▌LOCALISATION : Dans mon salon à jouer au jeux vidéos, ou à l'Observatoire de l'Heroe's à bosser

FC
▌SUPER: Starlight
▌POWER: Purification de l'air
▌LEVEL:
17/100  (17/100)


MessageSujet: Re: Conseil de guerre Lun 30 Déc - 4:29

[HRP: Spark, no problem ! Je pensais à le mettre aussi ! XD]



Le destin renaîtra, plus glorieux que jamais. Il émergera du sang qui a coulé.

L'astronome avait cette désagréable sensation de glisser ailleurs. C'est sûr, s'il le pouvait il éviterait un maximum les ennuis, mais là c'était différent. Il n'avait d'autre choix que de rester debout et de faire face. Malgré son envie de penser à tout autre chose et de laisser son esprit fuir il buvait chacun des mots de la vice-principale. Comme toujours, Miss Clemenceau son discours était sage et rationnel. Elle tenait à éloigner les élèves du danger, réorganiser les emplois du temps. Oui cela est le mieux à faire. Cependant chaque élève a un don qui pourrait être utiliser pour lutter. Le mieux serait de les impliquer au minimum et les surveiller de très près.

Ce fut ensuite Hyacinthe qui repris la parole. Faisant remarquer très judicieusement que quelques temps plus tôt, Brooke avait proposé d'installer une intelligence artificielle pour protéger l'école. Oui, Eric s'en souvient, il'était avec elle ce soir là, ils installaient des caméras pour surveiller l'établissement. Sur le coup l'enseignant eu envie de se gifler, pourquoi il n'y a pas pensé avant ?! Sans doute que ce détail s'est perdu, après tout ils avaient discuté un moment.

Le rouquin s'excusa, même s'il avait saisi l'information à la volée et qu'il n'espionnait pas sont ami.

    «Bah t'excuse pas !», lui lança Eric avec un sourire. «De toute façon j'ai rien à cacher, ma porte t'es toujours ouverte.»


C'était d'autant plus vrai sachant qu'il confiait à Hyacinthe tout ce qui pouvait lui arriver.

Le français continua sur sa lancée, disant que le réaménagement de son emploi du temps ne le dérangeait en rien et proposa même d'utiliser le théâtre qu'il retape comme planque. Très bonne idée pour l'astronome qui, si le cœur et la situation le permettait, aurait fait un très d'humour en disant que ça ferait une chouette Batcave. Malheureusement l'heure n'était pas vraiment à l'humour. Hyacinthe le rappela en concluant que les élèves qu'il hébergeait allaient bien malgré le fait qu'elles soient terrorisées.

Eric se leva de nouveau, essayant de paraître un minimum confiant. Epreuve assez difficile pour lui qui n'a jamais connu une pareille terreur. Mais c'est un homme déterminé, il fait donc avec.

    «Pour ce qui est de mon cas, étant donné que mon emploi du temps sera sûrement réduit, je pourrais donner un coup de main à qui le voudra bien, ne serait-ce que pour encadrer les élèves. Sinon et bien je m'entraînerais et je ferais en sorte de pouvoir accueillir les élèves dans l'observatoire s'ils en ressentent le besoin. La plupart savent déjà que je suis là pour les écouter.»


Il n'avait plus grand chose à dire et sincèrement c'était au-dessus de ses force que de réfléchir encore. Il était exténué par le manque de sommeil et totalement perdu.

    «Après je pense que si nous agissons judicieusement en appliquant pertinemment toutes les idées, je pense que nous pourrons nous en sortir.»


Il se rassit sur sa chaise. Il n'y avait aucun mal à espérer. Même si ce n'était que le début d'un long combat. La lumière est au bout, c'est toujours comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



FC
▌SUPER:
▌POWER: Squelette de métal
▌LEVEL:
32/100  (32/100)


MessageSujet: Re: Conseil de guerre Mer 8 Jan - 9:00

Damage entre dans la salle et regarde les professeurs avec un large sourire. Il se poste au bout de la table, pose les mains sur le meuble et regarde les autres un à un. Finalement, une bouillie noire commence à gicler d'entre ses lèvres. Il ouvre la bouche et c'est un crapaud qui en sort. La créature fait quelques bonds avant de se décomposer en une flaque de sang sombre. Le directeur referme la mâchoire. Mais c'est un masque qui est apparu sur ses traits. Un masque au sourire insoutenable.

« Quelle bande de ridicules vermines vous faites. »

Et il sort tel un mirage. Sauf que les flaques acides noires sont encore là.

✤✤✤

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prodige
avatar



FC
▌SUPER: La Lionne
▌POWER: Manipulation des souvenirs
▌LEVEL:
26/100  (26/100)


MessageSujet: Re: Conseil de guerre Ven 10 Jan - 11:52

« En effet, je pense aussi que les Légendes ont d'autres chats à fouetter. » Et puis, la Heroe's, c'était un peu notre domaine. J'avais confiance en chacun des membres qui étaient ici présents. J'étais persuadée que nous pouvions rebondir. Ou plutôt, nous le devions. Oui, nous le devions envers tous ces élèves qui avaient foi en nous pour les former et tous ces autres qui n'avaient plus que cette école comme maison. Et puis, de quoi aurions nous l'air si nous avions besoin de l'aide personnelle des Légendes ? La presse se jetterait la-dessus et en profiterait pour essayer de mettre en doute l'école et ça, c'était ce qu'attendait ses détracteurs. Je me refusais de faire le jeu de ceux qui en voulaient à l'Heroe's. « Et je pense aussi que nous sommes capable de protéger l'Heroe's nous-mêmes. De plus, si nous commençons à donner l'image d'avoir besoin des Légendes en période de crise, c'est la porte ouverte à nos détracteurs qui essaieront d'en profiter pour fragiliser l'établissement et c'est hors de question ! Au contraire, l'école doit être là aussi pour rassurer les gens en cette période trouble. Et je ne dis pas ça uniquement pour l'image de l'école. Nous sommes responsables devant tous nos élèves. Devant tous ces gamins qui attendent de nous qu'on les forme dans un lieu adapté pour eux. Cela dit, j'étais pas au courant de cette histoire d'intelligence artificielle. Je verrais ça avec Brooke et je vous tiens au courant. »

Un vieux théâtre ? « Pourquoi pas... On ne sait jamais, avoir un lieu connu que par nous pourra sûrement s'avérer utile par la suite. » Genre pour se réunir dans un endroit plus discret que l'école. Encore que, est-ce qu'un théâtre c'était bien discret ? Au moins, ce n'était pas là que nos ennemies auraient l'idée de venir nous chercher !

Bon, bon. Nous avions déjà bien discuté, des idées intéressantes avaient été lancé. Il n'y avait plus qu'à se mettre au boulot. Il y a un temps pour la parole et un temps pour l'action. Celui de la parole commençait à toucher à sa fin. « Ma foi, je pense que nous pouvons arrêter là pour ce matin. Je vais m'atteler à faire les changements. Merci d'avoir répondu présent ainsi que pour toutes vos idées. Et je tiens à vous dire que... » Je n'eus pas le temps de finir ma phrase, de leur dire que j'avais confiance en eux, que j'étais sûre que l'on rebondirait. Greem ? Mais allons, ce n'était pas possible ! Et comment était-il entré ? Quelques secondes d'incompréhensions avant que des lèvres de Greem commença à s’échapper une substance noire, manifestement de l'acide au vu qu'elle attaquait le bois de la table. « Ce n'est pas Greem ! » Voilà qu'un crapaud sortait de sa bouche pendant que je me levais promptement tout en prenant un de mes pistolets qui étaient dans leurs holsters dans le bas de mon dos. Je braquais mon arme sur lui alors qu'il reprenait sa forme réelle. J'aurai pu faire feu sur-le-champ, mais je voulais déjà savoir ce qu'il nous voulait, s'il avait quelque chose à dire. « Tu fais quoi ici ? » Sa réponse n'était pas intéressante... J'ai regretté de ne pas avoir tiré. Il s'envola aussi vite qu'il était arrivé.

J'allai regarder dans le couloir, presque machinalement pour m'assurer qu'il n'y avait pas de trace de lui. Rien, évidemment. Je rangeai mon arme et me retournai vers mes collègues en avisant l'acide qui rongeait le bureau. « Si cet enfoiré croit que saccager mon bureau va m’impressionner et me faire renoncer ! » Heureusement que ce n'étaient que des copies de meubles Napoléon III ! « En tout cas, en plus d'un goût douteux pour la mise en scène, il vient de commettre sa première erreur en nous montrant qu'il pouvait prendre la forme qu'il voulait et apparaître et disparaître à sa convenance. Un genre de téléportation. » Évidemment, savoir que notre ennemie pouvait prendre la forme qui lui convenait n'était pas réjouissant, mais maintenant qu'on le savait, on savait à quoi s'attendre. « Ce n'est pas courant d'avoir plusieurs dons, peut-être en a-t-il d'autres, il faudra être prudent. » Notre ennemi se précisait et c'était toujours ça à prendre. « Hyacinthe, votre idée de planque me plait de plus en plus... »

Je reniflai, mais je ne réalisai que quelque chose n'allait pas seulement quand je vis le visage de ma secrétaire qui me jeta un regard étonné en prenant vivement un mouchoir sur la boite de mon bureau. Je portai une main à mon nez et je constatai qu'en réalité, je saignais du nez. Je remerciai ma secrétaire du mouchoir. « Ce n'est rien, sûrement le surmenage. Bref ! » J'avisai les flaques noires en m'essuyant le nez. « Je vais m'occuper de ça, je pense que vous devriez retourner auprès des gamins. » Fis-je aux profs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mystique
avatar



FC
▌SUPER: Hell-Come
▌POWER: Pyromorphie
▌LEVEL:
25/100  (25/100)


MessageSujet: Re: Conseil de guerre Lun 13 Jan - 6:39

Il n’avait eu le temps de rien faire. Ni penser de façon cohérente, ni même agir. Paralysé, atterré par la situation, Hyacinthe avait été rendu à un été qu’il jugeait maintenant bien pitoyable. Voyons, il était professeur ici ! Il devait être un pilier pour les étudiants, n’est-ce pas ? Et même pour ses autres collègues, dont certains étaient plus fragiles qu’ils n’y paraissaient. Ca ne lui allait pas d’être ainsi prostré ! Et pourtant… Pourtant il n’avait pas su quoi faire au moment dit. Rah, il était beau, le professeur de contrôle de soi ! Entre ça et « l’incident » dans le parc, à commençait à faire beaucoup d’un coup. Pire que son rôle, c’est son égo qui allait bientôt finir par ne plus accepter ce genre d’humiliations !
Cognant du poing sur la table – manquant de peu de se bruler avec la flaque d’acide noirâtre-, le rouquin se releva prestement, faisant valdinguer sa chaise sur le dossier, contre le sol. Inquiet pour la santé de la vice-principale, il s’approcha d’elle et mit ses deux mains sur ses deux épaules.

    « Camille, je vais m’occuper des étudiants ! Tout d’abord, je vais engager une tournée générale dans tous les bâtiments en étant enflammé, afin de pouvoir me défendre rapidement en cas de nouvelle attaque de Dark Hours, ensuite je rassemblerais les élèves pour un petit speech et tout le toutim. Prenez soin de vous et u reste de la procédure ! Si besoin, vous avez on numéro et savez comment me joindre. »

Sur ce, il fila presque à l’anglaise en courant dans le couloir adjacent comme un dératé pur. Non non non et non, il ne laisserait personne mettre le Bazard ici ! Enfin, plus que ça ne l’était déjà ! Il ne le permettrait !

    « Hyacinthe… »

…Pas même à cette voix dans sa tête.

HRP : Oui, ceci était une tentative de sortie *OUT*

✤✤✤

"Et maintenant, quand je regarde cette carte, elle est pour moi le plus précieux des trésors. Petite Marie, tu me manques tant."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sans don
avatar


▌LOCALISATION : La Heroes'SUP, dans son appartement,...

FC
▌SUPER: Blue Fight Girl
▌POWER: No
▌LEVEL:
17/100  (17/100)


MessageSujet: Re: Conseil de guerre Lun 13 Jan - 10:15



Oui l'idée d'infiltrer l'ennemi restait très dangereux. Mais peut-être que Roxane avait bien envie de retourner là-bas. Elle s'était fait plutôt discrète jusque là. Elle n'était pas allé faire ami-ami avec les journalistes. Il faudrait juste pour elle de changer de costume et se créer une nouvelle identité. De plus, elle n'avait jamais eut de dons comme la plupart des personnes étant à la Heroe's Sup ou même des criminels.
Craquer le pc de Greem serait certainement plus difficile à dire qu'à faire. La française n'avait pas ces compétences-là. Elle savait même pas quel membre du personnel avait les moyens de le faire. A part faire appel à la légende technologique, elle ne voyait pas.

C'était plutôt sage, certes, de privilégier certains cours. Elle pensa à certains de ses collègues qui bouderaient ou iraient maudire la principale, ça allait encore créer quelques conflits. Ils pourraient rattrapper cela durant les mercredis après-midis voir le week-end s'ils le voulaient. Roxane était même prête à leur donner sa semaine de cours lorsque tout cela serait terminé. Comme ça ils ne ronchonneraient pas et elle, aurait une sorte de semaine de congés. Elle les prendrait même en être payée et irait sûrement dans un coin tranquille pour récupérer après ces évènements.

Le système d'équipe était une bonne idée.  Oui c'est vrai que l'entraide que pouvait s'apporter les élèves pouvait s'avouer très utile et pouvait renforcer des liens entre les personnes d'une même équipe. Ou bien les disloquer pour opinions divergentes. Roxane avait connu ça, pas les mêmes traitements envers les criminels qu'un autre "coéquipier" du moment. Puis ça s'est fini comme s'est venu.

Damage, le directeur, c'était lui! Non ce n'était pas possible! Roxane sursauta. Qu'est-ce qui se passait ? Pourtant il était mort! Oui mort! Hyacinthe l'avait annoncé. Ce ne pouvait être possible. Et tout semble s'accélérer, Damage crache un animal. Celui-ci devient alors une flaque de sang. Le sang, comme celui qui sortait du corps de Damage. Elle prit de suite son fusil en direction du nouvel arrivant. Finalement Damage a un masque et disparaît. Roxane cligne des yeux plusieurs fois. Elle se demande si cela s'est réellement passé. Cette personne joue avec ses nerfs, non, leurs nerfs! Et elle n'aime pas ça. Elle trouve ça immonde, ils sont assez déboussolés comme ça, et ça a l'air d'amuser cet individu. Il fallait de nouveau les effrayer, eux qui étaient déjà secoués.

L'équipe avait été dynamique et avait réagit. Certains s'étaient déjà en quelque sorte  approprié un rôle dans cette histoire. Oui, sa décision était prise. Elle allait se porter volontaire. Elle attendit que Hyacinthe et Eric soient parti pour parler avec la nouvelle principale.

"Humm Camille, excuses-moi un instant mais à propos de mon idée... Si,... Si j'infiltrais un réseau de criminels en changeant d'identité, de costume, de nom, sachant que je n'ais pas de pouvoirs et que j'ai été plutôt discrète durant ces dernières années...  Je peux être difficilement connu et rares sont les criminels  que j'ai recroisé. Et comme il y a peu de personnes qui soient sans-dons à la Heroe's sup, j'ai pensé que je pouvais être difficilement repérée. Bien entendu cette proposition pourra être étudiée et prendre du temps. Mais comme nous l'avons vu, cet individu peut s'infiltrer à sa guise ici et pourrait s'en prendre à nouveau à un membre de la Heroe's sup ou même... De la population. On ne sait malheureusement pas si celui-ci a accès à un large choix de pouvoirs, s'il agit seul ou non. J'ai peur que le temps nous manque et nous fasse défaut. Si vous vous inquiétez pour les cours je crois que je pourrais reléguer ça à d'autres professeurs voir élèves en dernière année."

Elle inspira puis reprit sa discussion.

"Surtout que maintenant nous savons que cet individu peut prendre l'apparence de quelqu'un. A part vous et les personnes les plus proches de la personne ayant été recopié, nous ne pourrons pas reconnaître cet étranger. Là-bas j'aurais peut-être plus d'informations mais il faudra que je  me crées une sorte de réseau sur du long terme et je devrais être à mon avis remplacée par quelqu'un d'autre et en qui vous aurez confiance.

Oui, l'individu pouvait s'évaporer ET prendre l'apparence d'une personne. Il semblait à Roxane qu'un élève avait le don de se téléporter. Mais pas de prendre l'identité d'autrui.

"Je dois vous avouer néanmoins une chose. J'ai peur de découvrir l'identité de notre meurtrier. S'il est arrivé aussi facilement à nous faire un coucou durant cette réunion, je me demande bien ce qui pourra l'arrêter."

Elle finissa sur ses mots, attendant le verdict de la femme aux courts cheveux bruns.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mystique
avatar


▌LOCALISATION : Dans mon salon à jouer au jeux vidéos, ou à l'Observatoire de l'Heroe's à bosser

FC
▌SUPER: Starlight
▌POWER: Purification de l'air
▌LEVEL:
17/100  (17/100)


MessageSujet: Re: Conseil de guerre Mer 15 Jan - 4:11


Ca n'avait duré qu'un instant, mais cela risquait de rester longtemps dans la tête d'Eric. Dark Hours entré juste là au nez et à la barbe de tous, sous la forme de Damage. Le crapaud, l'acide noir. Et surtout, la phrase de sortie :

«Quelle bande de ridicules vermines vous faites.»

Ahah oui, sur ce coup là comme sur tous les autres d'ailleurs, l'astronome s'était senti bien ridicule. Camille avait réagit au quart de tour, dégainant son pistolet alors que lui était resté tétanisé. Hyancinthe aussi d'ailleurs, prenant tout de suite l'initiative de faire une tournée des bâtiments et préparer un speech pour les élèves. Il passa une main dans ses cheveux bleus laissant Roxane s'adresser à la vice-principale, enfin ce n'était plus vraiment adapté de lui donner ce statut.

Eric n'écouta que distraitement se levant pour aller voir l'acide de plus près. Il était en train de tout ronger, lentement mais sûrement, dégageant une odeur horrible. L'astronome tendit sa main au-dessus de la flaque. Il tremblait tant il était sous le choc. Doucement il attira à lui les gaz dégagé par le liquide inconnu. Son corps absorba la plus petite flaque, faisant prendre à tout son bras jusqu'à sa joue une teinte violacée comme à chaque fois que son organisme absorbe une certaine quantité de toxines. Mais cette fois, il sentait les efforts que faisait son corps pour essayer de tout purifier et ça lui faisait mal. Mais si c'était le prix à payer pour vaincre Dark Hours il souffrirait, bien plus encore. Il ne se laisserait plus traiter de vermine. Vaincre ses peurs lui demanderait beaucoup de courage, cependant il était déterminé à le faire.

    «Camille, je rejoins Hyacinthe ! J-Je vais l'aider !»


Eric prit donc également la direction du couloir pour tenter de rattraper son ami. Il couru dans les longs couloirs sur les traces du roux avec une drôle de sensation. Celle d'être dans un cauchemar. Un mélange de peur et de détermination auquel s'ajoutait une pointe d'inquiétude. C'est vrai que Hyacinthe était pas dans son assiette ces derniers temps. Bah en l'aidant, il en profiterait pour lui remonter le moral.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prodige
avatar



FC
▌SUPER: La Lionne
▌POWER: Manipulation des souvenirs
▌LEVEL:
26/100  (26/100)


MessageSujet: Re: Conseil de guerre Jeu 16 Jan - 11:54

Hyacinthe posa ses mains sur mes épaules. « Ne vous en faites pas, c'est pas un saignement de nez qui va me tuer. » répondis-je, le mouchoir collé contre mon nez, ce qui me donna une voix vaguement nasillarde. « Faites donc ça et dites leur que je vais rester sur la Heroe's pour le moment, qu'ils n'aient pas peur de se retrouver avec seulement les surveillant la nuit. » je lui fis une tape sur le bras et le laissai filer.

Le saignement avait terminé, je m'essuyai le nez puis Roxane vint me parler. « Je dois bien avouer que je préférerai savoir une experte en combat comme toi, ici. Je ne sais pas si un cours donné par un de nos élèves, aussi bon soit-il, serait aussi efficace. Enfin, à voir. Mais plus important, tu es sûre qu'aucun criminel connaît ton visage ? Il est hors de question qu'on perde quelqu'un d'autre. Donc si tu veux mon avale, je t'en empêche pas, mais sois prudente et je veux que tu me tiennes au courant régulièrement. » Ça ne m'arrangeait tout de même pas, mais j'avais également confiance dans les capacités de Roxane. Au pire, je pourrais peut-être gérer quelques cours au besoin.

« Merci pour les meubles Eric. Vas-y, rejoins le. Bon, je vais appeler Brooke pour savoir si y'a du nouveau et ensuite, je m'occupe des divers modifications. » Je sentais mon portable vibrer, je regarde et vois que c'est l'inspecteur qui avait la charge du meurtre de notre élève. J'imagine qu'il allait vouloir m’interroger. Et ensuite, il allait aussi falloir que j'affronte la presse. Heureusement que ma carrière politique m'avait rodé à la langue de bois. Il ne fallait surtout pas que la panique s'installe dans la ville.

Je répondis au téléphone pendant que le reste de mes collègues filaient.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Conseil de guerre

Revenir en haut Aller en bas

Conseil de guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: Le campus :: Le manoir :: Bureau de la vice principale-