AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
NOUS TENTONS DE REPRENDRE LE FORUM EN MAIN. SI VOUS ÊTES INTÉRESSÉS, MANIFESTEZ VOUS. ♥️
recensement ici ; http://h-s-sup.forums-actifs.com/t1228-recensement-de-relance#13877

Partagez|

Repérages [PV Uwe Osouf]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Prodige
avatar


▌LOCALISATION : Au Maid café

FC
▌SUPER: Melisten
▌POWER: Audition décuplée
▌LEVEL:
17/100  (17/100)


MessageSujet: Repérages [PV Uwe Osouf] Mer 16 Avr - 10:07

Repérages
Melody était sortie en ville suite à un appel sur son portable "2e boulot". Quelques heures plutôt, alors qu'elle était en plein sommeil, son portable vibra. Elle tâta plusieurs fois sa table de chevet avant de pouvoir décrocher. Quand elle le fit et qu'elle lança un "allo" totalement endormi, c'est une voix trafiquée qui lui répondit.

-Un boulot pour vous.

Elle soupira, enfouit sa tête dans son oreiller puis reprit l'appel.

-Je m'en étais doutée avec votre douce voix.

C'était bien le moment de faire de l'humour.

-Eh bien quoi? Dites-moi ce que j'aurai à faire. Et puis je suppose que vous connaissez mes tarifs.

Et c'est ainsi qu'elle se retrouvait là, devant la bijouterie "The Golden Life". On lui avait demandé de voler une bague, plus précisément, la pierre qui l'ornait ; un magnifique saphir rose. Pourquoi? Elle n'en savait fichtrement rien, et s'en foutait carrément. Le commanditaire de cette ridicule pierre, oui ridicule car soyons francs, elle avait dérobée des choses plus importantes et commis des actes plus impressionnants que le vol de cette simple bague, pouvait même la jeter dans des toilettes publiques que ça ne l'atteindrait pas. Du moment qu'elle y gagnait beaucoup, qu'est-ce que ça pouvait lui faire? Toujours est-il qu'il lui fallait quand même faire du repérage. Pour cette sortie de reconnaissance des lieux, elle avait choisi de porter un simple jean surmonté d'un tee-shirt gris. Elle s'était attachée les cheveux et n'avait rien d'autre qu'un sac à main normal.

Elle fit mine de passer devant la bijouterie et de s'arrêter devant la vitrine pour regarder les bijoux exposés. Par chance elle aperçut directement la bague qu'on lui avait commandé. Ça c'était fait, restait à voir par où elle allait entrer. Evidemment, les portes ne convenaient pas à Madame. Deux jours. Il lui fallait juste deux petits jours le temps de voir quand terminait les employés de la bijouterie et quand la police serait inapte à arriver vite si ça dérapait. Attendez... déraper? Oh non, ce n'était pas son genre. Surtout pour un vol comme celui-ci. Alors va pour une journée.

Elle continua son chemin près de la bijouterie et s'assit sur un banc près du lieu de son futur vol. Elle sortit de son sac un livre de poche et commença à le lire. Il fallait bien jouer les passants normaux et puis elle avait un roman policier à lire, autant faire une pierre deux coups.

Un bon quart d'heure passa, elle observait les employés de la bijouterie du coin de l’œil également, bientôt, certains allaient probablement prendre leur pause déjeuner, elle voulait voir si il fallait qu'elle attende d'agir le soir pour son vol ou bien si le midi allait pouvoir être une occasion pour elle quand elle commettrait son délit. Mais bientôt, elle vit un homme s'approcher de la bijouterie, elle n'aurait pas fait attention à lui si il ne s'était pas arrêté devant la bijouterie et que son visage ne lui était pas familier. Elle essaya de se souvenir d'un quelconque endroit où elle avait pu le voir mais elle ne trouva pas, qui pouvait-il bien être?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prodige
avatar



FC
▌SUPER:
▌POWER:
▌LEVEL:
24/100  (24/100)


MessageSujet: Re: Repérages [PV Uwe Osouf] Sam 19 Avr - 22:31

J'avais fini le travail assez tôt pour une fois. Enfin tôt, une demie-heure en avance. Le patron avait eut une urgence et nous avait permis de partir. Tant mieux, j'avais à faire affaire. J'avais fait de trop gros achats ce mois-ci ou plus exactement des folies. Mes petites faiblesses, les femmes me faisaient tourner la tête. Une jolie blonde aux reflets roux m'avait tapé dans l'oeil. Avec ses yeux rappellant la mer, je m'étais laissé séduire et lui avait offert un verre. Et puis ça s'est mal passé et elle en est venue à m'envoyer son sac en pleine face.

Et là ça n'allait pas passer auprès du propriétaire. J'aurais pu tuer celui-ci, mais la police serait venue et j'aurais certainement eu des problèmes s'ils avaient vérifiés mon identité. De plus, si je ne payais pas, il pourrait me demander de prendre mes affaires et d'aller voir ailleurs. Pour ma part,passer ma vie une nouvelle fois dehors ne me convenait pas du tout. J'avais dû vraiment m'abaisser à un tel niveau que je voulais presque oublier cette partie de mon passé. Mais cet évènement m'avait sûrement apporté. Je gâchais beaucoup moins ma nourriture et triait beaucoup plus souvent mes déchets. Quelques fois, j'achetais à un sdf un repas rapide, c'était rare mais ça m'était arrivé au moins 2, 3 fois.

Au début j'avais penché sur le vol à l'escampette, mais les passants n'avaient pas forcément une grosse somme d'argent liquide sur eux. Les cartes banquaires pouvaient certes contenir une certaine somme d'argent importante mais on pouvait garder une trace du lieu où l'on avait retiré de l'argent. De plus il fallait savoir le code et je n'avais pas la technologie adéquate pour ça. Du coup, je m'étais donc penché sur l'autre solution. Il fallait que je cambriole un magasin. Peut-être une épicerie. Je n'étais pas sûr du tout de mon coup. Je décidais de faire un tour vers des coins un peu plus éloignés de chez moi. Si je commence à faire mes vols toujours danss le même coin je risqaue de me faire gaulerà force. Surtout si ça se passe mal. Je pourrais utiliser mon don et tuer, même si ce n'est pas compris dans mes projets .Néanmoins,je le ferais si j'y suis obligé. Je n'ais pas envie de me faire repérer ni arrêter. Alors je tenterais d'être discret. Même si j'avoue que mon pouvoir se révèle assez discret. C'est vrai, qui irait croire que vous avez pu tuer un enfant de faim? Personne, surtout s'il n'y a pas de traces. C'est presque inconcevable surtout si le gamin avait de quoi manger à quelques mètres de lui. Oui mon pouvoir est très sadique, je le conçois. Mais je m'y suis fait.

J'arrive dans un rue marchande. Je regarde les vitrines des magasins. Je me questionnne, vais-je le faire le matin de bonne heure ou à la fermeture? J'aime bien surprendre mais je déteste échouer dans mes plans. Mais je pourrais aussi bien cambrioler une maison. Sauf que c'est assez compliqué, il faudrait qu'ils partent en vacances pour que je sois vraiment tranquille. Mais j'aime aussi avoir un peu d'action. Non, un petit magasin ça ira très bien. Je me déplace jusqu'à une boutique de bijoux.The Golden life. J'aime bien les bijoux mais j'ai déjà vu mieux. Je regarde les prix dess bijoux de la vitrine par-dessus mes lunettes. De loin,le prix m'a l'air bien raisonnable par rapport à la qualité. Mais il me faudrait examiner ces objets de plus près pour en être sûr à 100%.

Je remarque tout d'un coup qu'une jeune femme m'observe. Je n'en fais rien mais quelques secondes plus tard elle me regarde de nouveau. Je me demande si je la connais d'un endroit quelquonque, pourtant rien ne me revient. Je ne l'ais jamais vu à mon simple avis. Ou alors je ne m'en rappelle absolument pas. Elle ne doit pas faire partie de mon champ d' ex, ni de mon boulot. Je deviens un peu nerveux, je prends une cigarette. Quand je vois qu'elle me regarde toujours, j'arrête pour geste mon trouver mon briquet qui se trouve dans la poche de mon pantalon. Je m'approchais de la jeune femme,d'un pas assuré et montra ma cigarette.

"-Excusez-moi du dérangement mademoiselle, mais auriez-vous du feu s'il vous plait? J'ai oublié mon briquet chez moi."

J'émettais un sourire en associant cette parole. J''avais 1 chance sur deux au moins de tomber sur un fumeur,alors pourquoi ne pas essayer avec la demoiselle?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prodige
avatar


▌LOCALISATION : Au Maid café

FC
▌SUPER: Melisten
▌POWER: Audition décuplée
▌LEVEL:
17/100  (17/100)


MessageSujet: Re: Repérages [PV Uwe Osouf] Jeu 1 Mai - 3:40

Repérages
Toujours là, assise, à regarder cet homme. Mais qui était-ce? Soit elle n'arrivait pas à s'en rappeler, soit elle le confondait avec quelqu'un d'autre. Son regard se posait avec insistance sur lui, elle ne s'en rendait probablement pas compte, car niveau discrétion, elle avait fait mieux. Une première fois, il avait eu l'air de l'avoir remarquée mais il n'avait pas agit, peut-être pensait-il qu'il se faisait de fausses idées? La deuxième fois, à sa tête, on voyait qu'il se posait des questions. En même temps, que feriez-vous si une femme, qui peut-être, vous est inconnue vous regardait fixement? Sûrement que vous ne seriez pas très rassuré. L'homme sortit une cigarette puis quelques secondes passèrent et il s'approcha d'elle. Melody, contrairement à ce que l'on pourrait penser, ne détourna pas le regard. Oh non. Ce n'était pas le genre. Bien sûr, au moment où il commença à s'approcher d'elle, elle se rendit compte du fait qu'elle l'avait observé tout ce temps, mais elle était du genre à assumer totalement ce qu'elle faisait, alors hors de question de détourner le regard comme si elle ne l'avait jamais regardé. Eh bien quoi? De simples regards insistants, qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire apporter hein? Elle continua de le regarder alors qu'à chaque pas, il se rapprochait de plus en plus d'elle, et une fois qu'ils furent l'un en face de l'autre, il ouvrit la bouche. Il n'était venu que pour lui demander du feu. Ah vraiment? Rien que pour ça? Elle fut tentée par l'idée de l'envoyer balader. Elle n'avait pas que ça à faire de fournir du feu pour un étourdi qui avait oublié son briquet chez lui après tout. Il fallait qu'elle fasse son boulot sinon ça risquait de lui retomber dessus. Non pas que ses employeurs lui faisaient peur ou quoi que ce soit, non  pas du tout. Juste que ces temps-ci, les embrouilles, il valait mieux les éviter, et puis elle s'était déjà engagée avec son commanditaire, et les engagements, elle préférait les honorer. C'est donc tout naturellement qu'elle ferma son livre en prenant le soin de glisser un marque-page à la page qu'elle n'avait pas fini de lire et qu'elle le posa à côté d'elle. Par la suite, elle sortit un briquet de son sac en le tendant à l'homme devant elle. Elle n'avait aucune expression apparente sur son visage si ce n'était celui de la neutralité. Oh Melody, pourquoi n'avait-elle donc pas adressé un joli sourire à cet inconnu ? Si elle le connaissait n'était-ce pas la meilleure chose à faire? Mais non, mademoiselle voulait se la jouer beauté froide n'est-ce pas? Oh attendez. Elle aussi se décida à parler.

-Allez-y.

Elle avait prit ce ton plutôt autoritaire et impatient qu'elle employait lorsqu'elle attendait qu'un de ses clients au Maid Café ne se décide entre le plat du jour et la spécialité du chef. Un ton qui signifiait "Dépêche-toi, j'ai pas que ça à faire" mais tout en douceur. Ici, elle ne savait pas à qui elle avait à faire donc la douceur de ses paroles fut presque inexistante. Une fois que le briquet fut entre les mains de l'homme, elle se décida à reprendre son livre. Où en était-elle? Ah oui, page soixante-huit, ce moment où ce crétin d'inspecteur s'était fait avoir par le piège le plus ridicule au monde. Quel con. Elle rouvrit son livre avec une délicatesse presque étrange à l'attention d'un simple bouquin, puis commença à s'y replonger. Comme si il n'y avait plus personne autour d'elle. Y compris lui, celui dont elle n'arrivait plus à se rappeler l'endroit où elle l'avait, peut-être, vu. Certes, elle ne cessait de se questionner à ce propos, elle n'aimait pas qu'il y ait une question à laquelle elle n'avait aucune réponse, cependant, ce n'était sûrement pas ça qui allait l'empêcher de lire son livre. Malgré tout, elle parla à haute voix à l'attention de celui en face d'elle.

-Vous fumez beaucoup?

Mais pourquoi avait-elle posé cette question? Qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire? Une réponse de lui allait-elle changer sa vie? Elle releva quelques secondes ses yeux de son bouquin.

-Non, parce que si c'est le cas, avoir oublié votre briquet est sûrement un étourdissement vraiment stupide.

Bien. Elle essayait quoi là ? Je pensais qu'on avait dit que les embrouilles, il fallait les éviter ? Ok, elle voulait qu'il s'éloigne un peu de sa futur cible, car croyez-le ou non, ce gars, elle le sentait mal, elle pensait que s'il restait dans les parages, ça allait tout, sauf tourner en sa faveur, mais quand même. Des paroles secs comme ça. Elle avait peut-être ses règles. Qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prodige
avatar



FC
▌SUPER:
▌POWER:
▌LEVEL:
24/100  (24/100)


MessageSujet: Re: Repérages [PV Uwe Osouf] Dim 11 Mai - 1:01

Je prenais le briquet avec ma main gauche, mettais entre mes lèvres la cigarette, puis avec ma main droite, semblait vouloir cacher la cigarette. Tandis que ma main gauche tenait le briquet, puis j'actionnais le gaz afin d'allumer la cigarette. J'inspirais la fumée. Ah, douce drogue. Je retirais ensuite la cigarette de ma bouche afin de souffler la fumée tout en fermant les yeux. Je rouvrais les yeux et me penchais vers la brune en lui tendant le briquet avec un petit sourire.

"-Merci jeune demoiselle."

Elle me fit une réflexion sur le fait qu'oublier son briquet était stupide. Certes ça l'aurait été si je l'avais réellement oublié vu tout ce que je pouvais fumer. Des cigares, des cigarettes,... Combien en prenais-je déjà par jour ? Je ne m'en rappelais plus, cela pouvait varier entre 3 à 5 par jour. 
Je répliquais alors à cette jeune femme.

"-Oui je fume énormément. Et oui je trouve ça bien dommage d'oublier un briquet. Mais il y a toujours des âmes charitables pour vous donner un peu de feu. N'est-ce pas magnifique ?"

C'était bien dommage, elle paraissait plutôt jolie et pourtant si piquante. Comme les roses. Tiens , voilà que j'avais l'âme d'un de ces poètes! Lamartine, Rimbaud, et bien d'autres encore venaient à moi. Enfin ce n'était qu'une pensée passagère. Elle était d'ailleurs très vite partie, tout comme celle-ci était venue. Je répondais à la petite critique

"-C'est peut-être stupide comme vous dites mais j'ai d'autres talents cachés. Ne sous-estimez pas les personnes qui vous entourent, vous pourriez bien être surprise. Comme pour votre sourire, je suis sûr qu'il serait très agréable à voir. En plus sourire ralentit le vieillissement des cellules et des rides."

Si elle savait ce que je pouvais faire. Comme par exemple, tuer à distance avec mon don, ouvrir une porte avec quelques matériaux, ou même faire un peu de magie pour te distraire tout en te piquant de l'argent dans ton portefeuille. Mais ça, je ne pouvais pas le dire à n'importe qui. Si en plus elle savait pour mon passé elle ne me répondrait sûrement pas ainsi. Mais je n'allais pas la tuer pour cette petite réflexion. Et la tuer serait très difficile, elle aurait pu s'en aller pour par exemple se désaltérer. Il aurait fallu que nous soyons dans un endroit assez restreint pour que cela marche. Mais cela était inutile et j'aimais bien la distraction que celle-ci m'apportait. Je voyais qu'elle lisait un bouquin. En allant derrière elle, je pu lire par-dessus son épaule je sus le titre du livre en question après un temps. Je l'avais déjà lu autrefois.

"- C'est dommage, ce bouquin est assez moyen voir inutile. C'est bien pour passer quelques heures mais sans plus. Sinon y'avait Le silence des Agneaux de Thomas Harris qui était vraiment pas mal. Un bon roman policier à lire au coin d'un feu. D'ailleurs il me semble que le roman ait reçut un prix, si je ne m'abuse."

Je tirais une bouchée de ma cigarette. Je ne lisais plus aussi souvent qu'autrefois. D'ailleurs mes lectures se raréfiaient ces temps-ci. Lorsque j'étais en prison j'avais pas mal lu pour éviter l'ennui. Le dictionnaire en avait fait parti, mais j'avais préféré lire des romans. C'était beaucoup plus intéressant et il y avait plus d'actions. Néanmoins, le dictionnaire m'avait appris quelques mots. Par contre la tête de la brunette ne me revenait absolument pas. Et j'étais bien curieux de savoir pour quelle raison celle-ci m'avait fixée.

"-D'ailleurs juste comme ça, mais pourquoi me reluquiez-vous depuis tout à l'heure? Je ne crois pas vous avoir déjà vu dans le coin, à moins que je ne sois réellement trop étourdi pour avoir oublié votre joli visage tout comme je l'ais fait avec mon briquet. "

Oui j'avais beau me creuser la tête pourtant je ne me rappelais aucunement d'elle. Ce ne pouvait être ma fille elle avait une quinzaine alors que cette femme devait avoir entre 20 et 25 ans. Dans mon pays on avait peu de personnes à la peau bronzée et aucun de mes amis n'avait eut de petite soeur de ce teint de peau. Ou alors une ancienne cliente. Mais cela m'étonnait, généralement je me rappelais quelque peu des personnes avec lesquelles avec un tant soit peu discuté, à moins que...
En réfléchissant un peu, je pouvais l'avoir croisé dans son ancien pays, lorsque j' avais fui. Ou elle avait peut-être eu vent de l'affaire, même si cela m'étonnais. Je n'avais pas entendu de recherche d'ancien bagnards ici. Non, je balayais ces pensées. Si ça se trouvait, elle m'avait juste trouvé de bon goût et c'était tout. Je n'avais pas à m'inquiéter de cela. Sauf si elle se révélait être télépathe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prodige
avatar


▌LOCALISATION : Au Maid café

FC
▌SUPER: Melisten
▌POWER: Audition décuplée
▌LEVEL:
17/100  (17/100)


MessageSujet: Re: Repérages [PV Uwe Osouf] Mar 24 Juin - 7:39

Repérages
Il la remercia pour lui avoir prêté son briquet. Un peu qu'il fallait qu'il la remercie oui ! Enfin, ça, elle se garda de lui dire. Elle le montra seulement à l'aide de son regard. Et puis vint le moment où cet homme lui répondit. Apparemment il fumait beaucoup et...venait-il de placer Melody dans la catégorie des personnes châritable ? Ah...

Ensuite, il lança une réplique aussi piquante que celle qu'elle lui avait envoyée plus tôt. Intéressant, il savait répondre, il remontait dans son estime. Quand elle passait de son mode de vie de tous les jours à sa personnalité "de travail" elle aimait bien entretenir ce genre de conversations constamment tendue, emplie de sarcasmes et de remarques crues.

-Oh mon sourire serait si agréable à voir que ça ? Eh bien pour vous faire plaisir...

Elle esquissa un sourire ironique qui s'effaça quelques secondes à peine avoir été dessiné sur ses lèvres. Retournant à sa lecture, elle sentait que son interlocuteur était bercé dans ses pensées. Après quelques minutes celui-ci ne se gêna pas pour lui faire remarquer que son livre était d'un niveau plutôt bas et qu'il valait mieux qu'elle lise Le silence des Agneaux. Bon, ça, c'était énervant, elle aurait bien voulu lui balancer son bouquin dessus mais la violence est le langage des idiots n'est-ce pas ? Elle se contenta de simple paroles lancées toujours les yeux rivés sur son livre.

-Déjà lu. Et cela m'étonne que vous lisiez, beaucoup de temps libre ?

Oops. Elle venait de le provoquer là non ? Mais à peine avait-elle fini sa phrase que l'homme enchaîna sur la partie délicate de la chose : quand elle l'avait fixé. Alors... comment formuler ça...

-Oh comme ça vous trouvez que j'ai un joli visage? Je vous remercie. Et oubliez ce détail, je regardais juste si vous étiez mon genre d'homme... Et ne nous serions-nous pas déjà vus quelque part ?

Elle était sérieuse. Certes, si elle avait oublié, c'est que cela ne devait pas être tellement important, mais à chaque fois qu'elle essayait de passer à autre chose, son esprit lui rappelait que cet homme, elle l'avait déjà vu. Merci esprit. Trop gentil. C'était frustrant. Elle regarda la montre qu'elle portait à son poignet. Ah cette rencontre imprévue bousculait un peu ses plans, bah ce n'était pas comme si elle était très pressée, elle pouvait repousser un peu sa mission, mais quand même. Elle releva les yeux vers cet homme.

-Bah, vu que vous n'êtes le genre qui me répulse, cela vous dirait-il de rester un peu en ma compagnie ?

En réalité c'était surtout que de un : elle s'ennuyait, de deux : elle voulait vraiment savoir quel nom, ou quelle situation se cachait sous ce visage qu'elle était quasi-sûre d'avoir déjà vu quelque part.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Repérages [PV Uwe Osouf]

Revenir en haut Aller en bas

Repérages [PV Uwe Osouf]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: Rue commerçiale
 :: Bijouterie "The Golden Life"
-