NOUS TENTONS DE REPRENDRE LE FORUM EN MAIN. SI VOUS ÊTES INTÉRESSÉS, MANIFESTEZ VOUS. ♥️
recensement ici ; http://h-s-sup.forums-actifs.com/t1228-recensement-de-relance#13877

Partagez|

Le discours d'une reine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Prodige
avatar



FC
▌SUPER: La Lionne
▌POWER: Manipulation des souvenirs
▌LEVEL:
26/100  (26/100)


MessageSujet: Le discours d'une reine Dim 13 Avr - 22:02


   

   

   
« Le discours d'une reine »

   

Après des mois de troubles, Dark Hours était enfin mort. Mon seul regret, peut-être, était ne pas avoir appuyé moi-même sur le bouton l'autre jour. Comme on ne savait pas comment le détruire, il fallut s'y prendre à plusieurs reprises. Il a souffert. Oserai-je dire que ce n'était pas grave ? Maintenant, la ville devait se relever et l'Heroe's aussi.

J'étais assise derrière le bureau d'un amphithéâtre, avec une coupe de cheveux bien trop courte à mon goût. Dark Hours n'était pas un très bon coiffeur, ma coiffeuse fit ce qu'elle put pour rattraper le massacre. Enfin, ça repoussera ! Je m'en sortais bien, Hyacinthe avait eu moins de chance. Je ne l'avais pas convié à cette réunion, je voulais qu'il se repose. Déjà qu'il s'était échappé de l'Hôpital, le bougre, pour venir à la fin du procès ! Le reste des profs, ceux qui étaient arrivés, étaient assis autour de moi. Pour marquer le coup symboliquement de la renaissance de l'Heroe's, j'avais organisé cette petite réunion d'information. Si à la base elle était strictement réservée à mes étudiants, je l'avais ouverte à Plume pour en faire un élément de com et montrer patte blanche. L'inviter ne me plaisait pas plus que ça, mais je ne pouvais pas laisser décemment ce galeux écrire n'importe quoi dans son torchon. Cet imbécile de journaleux ne comprenait-il donc pas que la ville avait besoin de passer à autre chose ? Ne comprenait-il donc pas que cela servirait à rien de fustiger, en déformant la vérité, les héros ? La population en ces temps troublés avaient besoin de se raccrocher à quelque chose. Ce n'était pas en faisant passer Brooke pour une sadique et moi pour une despote, enseignant à mes étudiants de mettre à mort les criminels, qui aiderait la ville. M'enfin, je n'allais pas demander à un journaliste comme lui d'être intelligent. Ceux de son espèce ne pensaient qu'à faire le buzz. Dire qu'on tuait des arbres pour imprimer leurs papiers... Bref ! Je lui avais donc téléphoné la veille pour lui dire le lieu et l'heure de la réunion. J'avais accepté un photographe, mais par respect pour mes élèves, n'oublions pas que la réunion était avant tout pour eux, je lui avais demandé de rester au fond et d'être discret. Je lui ai également précisé qu'il aura une entrevue avec moi ensuite s'il le souhaitait et que l'homme de l’accueil le conduirait à l'amphi pour ne pas qu'il se perdre. Ça c'était la raison officielle, j'avais surtout pas envie qu'il fouine partout avant de venir.

Quand on parle du loup, Thémis, l'IA que Brooke avait confectionné pour l'Heroes et qui était posée sur le bureau m'avertit qu'il arrivait et se faisait en ce moment même conduire. Je bavardais un peu avec mes collègues en attendant, tout en me faisant la réflexion qu'il faudrait que je me trouve un(e) vice directeur/rice. Je pensais premièrement à mes deux meilleurs éléments, Roxane et Hyacinthe, mais il faudrait ensuite que je remplace le poste de prof... Mieux valait trouver à l'extérieur, j’espérai que mon appel d'offre porterait ses fruits.

Le reste des profs qui n'étaient pas là arrivait, l'amphi se remplissait, la réunion ne tarderait pas à commencer.

Tenue:
 

   
C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mutation
avatar


▌LOCALISATION : Se cache du monde extérieur~

FC
▌SUPER: The Chameleon.
▌POWER: Changement de couleur.
▌LEVEL:
12/100  (12/100)


MessageSujet: Re: Le discours d'une reine Dim 20 Avr - 21:11

(hrp : désolée, ma réponse est trèèès courte et pas super .-.)


Le coeur battant, les mains moites, les yeux grand ouverts, Alyssa pénétra dans le grand amphithéâtre de la Heroe's sup. Tout ce monde, tout ce bruit, toute cette foule... ce n'était décidément pas un endroit qui mettait à l'aise la jeune fille. Elle se choisit une place légèrement à l'écart de l'assemblée oppressante des étudiants, juste devant le bureau des professeurs, et s'assit avec une certaine anxiété.

Elle dévisagea la principale de l'école. Mme Clémenceau, avait-elle récemment lu dans le journal Minute Papillon !, avait souri tout le long de l'exécution de l'ex-dangereux criminel Dark Hours et n'avait pas hésité à faire part de son soulagement. Devait-elle donc être considérée comme une sadique de la pire espèce ?
Alyssa ne savait vraiment que penser. Devait-elle croire les médias ?
Une pensée vint à elle. Dans le mensuel dirigé par le célèbre Mr. Plume, Robot Rock était, elle aussi, devenue l'image même de la cruauté en tuant de façon terrible le condamné sans aucun égard. Et ça, selon Alyssa, ne pouvait être possible. Son idole, comme toutes les autres Légendes, sauvait les gens. Elle ne les assassinait pas.
The Chameleon se détendit. Personne dans cette pièce n'allait essayer de lui inculquer comment tuer et torturer ceux qui seraient à sa merci.

L'Islandaise se demanda un court instant pourquoi elle, ainsi que tous les autres élèves, avaient été conviés à cette réunion. De quoi voulait bien leur faire part la directrice ?
"Sûrement veut-elle essayer de nous rassurer face aux événements qui se sont déroulés dernièrement", pensa la jeune fille.
Son esprit dériva un court instant, se remémorant son voyage sous l'océan en direction de l'Atlantide. Elle se mordilla les lèvres, passa un main nerveuse dans ses cheveux turquoises et déglutit avec difficulté.
Les grands Râ et The Mentalist était morts, morts, morts, et encore morts. Voilà la nouvelle qu'elle et que le reste de son groupe d'expédition avaient appris.
Alyssa ferma les yeux. Elle ne voulait pas penser à ça. Pas maintenant.

Légèrement tremblante, elle reporta son attention à ce qui se passait dans la salle. La principale attendait vraisemblablement quelqu'un pour commencer son discours.
L'adolescente aux cheveux bleus s'appuya contre le dossier de sa chaise. Elle laissa son regard dériver sur sa jupe plissée, sur ses épais collants qui cachaient sa peau bleuie et meurtrie aux autres, sur ses chaussures noires. Elle détestait les vêtements que sa mère avait mis dans sa valise. Elle avait l'impression d'être mise à nue, de devoir montrer à tous les marques de sa leucémie, de s'afficher avec son corps trop maigre. Mais qu'aurait-elle porté d'autre ? Quoi qu'elle mette elle aurait toujours l'air désespérément malade, avec sa peau pale, ses joues creusées, sa petite taille et son corps trop fluet.
Elle soupira. Regarda en direction d'un groupe d'amis qui discutaient avec animation.
Elle aurait aimé ne pas devoir être ici seule, toujours seule. Elle savait qu'elle avait du mal avec le contact humain, mais... tout de même. Elle fronça les sourcils, se promettant de faire plus d'efforts prochainement.

Ses yeux se redirigèrent vers les professeurs. La réunion semblait sur le point de commencer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mystique
avatar


▌LOCALISATION : Dans mon salon à jouer au jeux vidéos, ou à l'Observatoire de l'Heroe's à bosser

FC
▌SUPER: Starlight
▌POWER: Purification de l'air
▌LEVEL:
17/100  (17/100)


MessageSujet: Re: Le discours d'une reine Dim 4 Mai - 2:29

J'étais à la bourre, je crois. J'avais donc fait en sorte d'être à peu près présentable avant de me hâter à la Heroe's, envoyant au passage un message à Camille pour lui dire qu'au final j'avais réussi à me libérer de mon frère qui souhaitait que je reste à l'hôpital tant que je n'étais pas complètement remis et quand bien même les infirmières avaient dit que je pouvais sortir. Ma blessure cicatrisait doucement et je n'avais plus de venin dans le sang, juste un manque terrible de fer et autres vitamine. Il faudrait vraiment que je songe à vivre un peu plus sainement... Plus tard.

Je m'étais rendu dans l'amphithéâtre après m'être grillé un clope, saluant au passage élèves et professeurs. Certains étaient un peu surpris de me voir. Je les rassurais, disant que je m'étais "juste" fait mordre par une araignée et que j'avais étais soigné. J'avais fait de mon mieux, la bestiole avait été tuée. Je regrettais juste de ne pas avoir pu aider Camille et Hyacinthe à se battre contre Dark Hours. M'enfin à mon niveau -qui est bien inférieur à celui de mes collègues- ce que j'avais fait été déjà pas trop mal.

Après m'être installé auprès de mes collègues, je ne les écoutais que distraitement leurs discussions. Le seul détail qui retint vraiment mon attention est qu'un journaliste serait présent à cette réunion et avec un photographe. Hum génial. J'avais lu le journal avec le temps libre que j'ai eu dans ma chambre d'hôpital et je peux vous dire que ça m'a pas trop plu. Brooke et Camille ont écopé du rôle des sadiques sans coeur et notre cher Dark Hours du pauvre criminel mit à mort. Ses actes ont détruit une partie de la ville et un grand nombres de vie. Ce fou nous a pris Damage, ce n'est pas quelque chose que je lui aurait pardonné même si avec le temps il aurait miraculeusement éprouvé des remords. Et les journaleux s'attendaient à quoi ? A une petite injection léthale ? Et pourquoi pas une berceuse en attendant que le poison fasse effet ? Ouh il fallait que je me calme... J'étais encore fatigué et ma cicatrice me tiraillait un peu, j'espérais juste qu'elle n'allait pas se rouvrir.

J'ai frotté mes yeux avant de jeter un oeil à l'entrée de la vaste salle. De moins en moins de monde arrivait. Ca ne tarderais plus à commencer. J'ai soupiré. Ca promettait d'être joyeux tout ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prodige
avatar



FC
▌SUPER: La Lionne
▌POWER: Manipulation des souvenirs
▌LEVEL:
26/100  (26/100)


MessageSujet: Re: Le discours d'une reine Sam 11 Oct - 2:22


   

   

   
« Le discours d'une reine »

   

Je trône sur mon siège en contemplant le spectacle de l’amphithéâtre se remplir. Un amphithéâtre encore bruyant, pour le moment. Je regarde mes ouailles s'installer et discuter avec leurs camarades. Je dois avouer que cette scène aussi banal, le fait de discuter en attendant que je commence à parler, à quelque chose de rassurant. Cela donne l'impression que malgré tout, les choses choses ne changent pas. Dark Hours avec tout le mal qu'il aura fait n'aura pas réussi à mettre à terre l'Heroe's et mes étudiants. Pourtant, j'entends bien certains échanger quelques paroles inquiètes. Ce n'est pas grave, c'est là que j'interviens. Eric finit par arriver alors que je l'avais pourtant sommé de rester à l’hôpital. Je le salue en faisant un sourire résigné et en soupirant. Lui et Hyacinthe, ceux-là sont vraiment têtus.

Je me lève de mon trône. Les regards fussent vers moi. Je me sens l'âme d'une chef d'orchestre. Il ne me manque que la baguette de chef et d'un mouvement, tous  feraient silence. Je commence à avoir mal au crane, mais j'en fais fi. Je me fais juste vaguement la réflexion que je dois couver quelque chose, j'ai souvent la migraine depuis un temps. Plus personne n'arrive. Bien, ça va pouvoir commencer. « Bonjour à tous et merci d'être venu. » Petite blague qui m'arrache un sourire. C'est une réunion obligatoire. « Nous allons pouvoir commencer. » À ces mots tous se taisent et m'écoutent, ou du moins font semblant. Je cligne des yeux et pose mes mains sur le bureau. « Je tiens d'abord par commencer à... » Un professeur ose m'interrompre. Il me signale que je saigne du nez. Je porte donc ma main droite à mon visage pour vérifier. Oh, en effet, je n'avais pas remarqué. Eh bien, ce n'est rien ! Comme si un petit saignement aller faire défaillir la Lionne. Je prends le mouchoir qu'on me tend. Ma migraine persiste. Je décide de faire mon discours assise plutôt que debout. Tant pis, je pense que mes étudiants ne m'en tiendront pas rigueur.

On m’agrippe par les bras. En fait, je ne m'assois pas dans le fauteuil, je m'écroule dedans. Et puis, plus rien.

La directrice a fait un malaise, les professeurs demandent aux étudiants de quitter calmement l'amphithéâtre. La réunion est annulée. L'infirmière est appelée en urgence.

FIN

Suite solo, ici.

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le discours d'une reine

Revenir en haut Aller en bas

Le discours d'une reine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: Le campus :: Bâtiment d'apprentissage :: Salles spéciales-