AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
NOUS TENTONS DE REPRENDRE LE FORUM EN MAIN. SI VOUS ÊTES INTÉRESSÉS, MANIFESTEZ VOUS. ♥️
recensement ici ; http://h-s-sup.forums-actifs.com/t1228-recensement-de-relance#13877

Partagez|

Au mauvais endroit, au mauvais moment... [Feat Belinda]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité




MessageSujet: Au mauvais endroit, au mauvais moment... [Feat Belinda] Mer 12 Fév - 7:44

Ulrich se leva aux environs de neuf heures du matin, réveillé par la chaleur des rayons du soleil sur sa peau nue. Il s'étira et se rendit dans sa salle de bain pour prendre une douche. Une fois cela fait, il se sécha et s'habilla, fidèle à son style : pantalon noir et gilet rouge ouvert sur son torse nu. Il alla ensuite dans la cuisine prendre un café. Une vision banale me diriez vous, mais c'était sans compter les deux gantelets dotés de griffes maculés de sang qui étaient dans un bac posé sur la table , juste devant Ulrich. Cela ne le dérangeait guère pour avaler son petit déjeuner : En effet, les gantelets lui appartenaient, et le sang dessus était celui de sa cible d'hier soir. Avec son métier de tueur à gages, du sang il avait l'habitude d'en voir, c'était même lui qui le faisait couler. Une fois son petit déjeuner terminé, il mit son bol dans l'évier et prit un chiffon pour essuyer les lames de ses griffes, qu'il posa sur la table pour ensuite rincer le sang se trouvant dans le bac.

Il prit ensuite ses clés et sortit de son appartement. Il monta sur le toit de son immeuble et entreprit son exercice de Parkour, il prit son élan et sauta sur le toit d'immeuble d'à coté, un peu plus en contrebas, il se réceptionna et repartit aussitôt, arrivé au bord du toit, il sauta et s’agrippa à un lampadaire pour ensuite atterrir sur un banc. Les passants le regardait étrangement et se demandaient qui il pouvait être, tandis que les commerçant étaient habitués à voir cet éclair jaune, rouge et noir courir et sauter ainsi. Ulrich descendit du banc et se mit à marcher comme si ce qu'il venait de faire était tout à fait normal. Il se dirigea alors vers son kiosque à journaux habituel et acheta son journal pour regarder si on y parlait du Schredder. Il émit un sourire en coin en lisant la première page qui parlait d'une de ses dernières cibles sauvagement assassinée. Il chiffonna le journal et le mit dans une poubelle non loin de là. Pendant qu'il arpentait les rues de la ville, l'un de ses portables vibra dans sa poche, il le sortit alors et se rendit compte qu'il s'agissait du ''portable client'' et décrocha.

- Oui ? Demanda-il.
- Ouais Schredder ? C'est Jeff. J'aurais besoin de toi.

Jeff était un homme plutôt puissant, il aimait bien avoir recours au services d'Ulrich car aux yeux de la police Der Schredder n'était rien de plus qu'un tueur en série aux victimes aléatoires. L'éventualité qu'il soit un tueur à gages ne leur a jamais vraiment traversée l'esprit, et c'est ce qui plaisait à Jeff.

- Pas de problème, déclara Ulrich.
- Super, tu peux venir maintenant ?
- Ouais.

Sur ce, il raccrocha et rangea son portable. Il prit alors la direction du '' QG '' de Jeff, un bar où la '' salle VIP '' était réservée pour Jeff. Il y entra et vit son client assis dans un fauteuil en cuir, un verre de Whisky à la main.

- Tiens mon ami, viens t'asseoir, dit-il en voyant Ulrich arriver.

Il fit ce qu'on lui demanda et s'assit devant lui.
Jeff posa alors la photo d'un homme sur la table.

- Michael Gilbert. Je veux que tu me dégomme ce type.
Ulrich prit la photo.
- Tu ne saurais pas où je pourrais le trouver par hasard ? Demanda-il à Jeff.
- Il bosse dans le café du plus grand resto' chic de la ville, après, je te fais confiance.

Ulrich hocha la tête, il voyait où se trouvait ce restaurant, il lui suffirait de le suivre après son boulot, et l'éliminer une fois la nuit tombée.
Alors, il tendit la main et regarda son client dans la yeux avec un sourire. TOUJOURS le payement à l'avance.

Jeff sortit une liasse de billet de cent dollars et lui en plaça trois dans la main.
Ulrich émit une moue railleuse et garda la main tendue.

- Tu es dur en affaire mon ami, déclara Jeff avant d'émir un petit rire.

Il rajouta donc deux autres billets dans la main d'Ulrich.
Celui-ci les rangea, ainsi que la photo dudit Michael Gilbert, dans la poche de son gilet.

- Ce soir, ton gars ne sera plus qu'un mauvais souvenir, dit Ulrich avant de partir de la salle privée de Jeff.

Ulrich était content de lui, cinq cent dollars pour tuer un homme, c'était dans la moyenne. Il retourna donc dans son appartement. Il rangea une partie de son argent dans un tiroir et prit le reste avec lui. Il mit ses gantelets dans son sac à dos, le mit sur son épaule, et repartit aussitôt.

Il décida de s'arrêter pour manger quand il vit le marchand de hot-dogs ambulant. Il en acheta deux et s'assit sur un banc pour les manger.
Quand il eu finit, il regarda l'heure sur son portable et prit la direction du restaurant que lui avait indiqué Jeff. Il attendit adossé à un mur pendant près de 5 heures sans se fatiguer, guettant quiconque sortait du restaurant.
Vers 21 heures, il vit enfin sa cible. Il  suivit donc l'homme discrètement, Celui-ci se dirigeait dans la rue commerciale. Mais, il se dirige vers la maison de Jeff...

C'était étrange, à cette heure là, Jeff réglait encore du ''boulot'' au bar.
Il le laissa donc rentrer, et regarda à la fenêtre, les ombres se mouvaient, se mélangeant l'ombre de Michael, et l'ombre de... la femme de Jeff.
Ulrich émit un sourire en coin. Je comprend pourquoi tu veut l'éliminer maintenant... Après avoir mit ses gantelets, il attendit environ une heure avant que sa cible ne ressorte. Même pas une heure ? Et, bah... Jeff, ta femme n'a pas trouvé le meilleur des amants.

Il attendit dans l'ombre que sa cible passe et l'attrapa avec ses griffes pour le coller contre un mur.

- Heeeellooooo~
L'homme écarquilla les yeux et la peur pu se lire en eux.
- Ne... ne me faites pas d'mal... Je... Je peux vous payer, j'ai de l'argent...
Ulrich éclata de rire.
- Je veut pas de fric, je veux juste te tuer.
- Me... me tuer... mais... mais...

Il gigota alors dans tous les sens pour tenter de s'échapper des griffes d'Ulrich.

- Bouge pas tu vas te faire mal...
Sur ces mots Ulrich rit et lâcha sa cible dans l'impasse, lui bloquant la seule issue de sortie, on aurait dit un rat en cage, complètement désorienté.
- Pourquoi vous faites ça ?
- Parce que je suis payé pour.
- Mais mais...
Il prit alors son inspiration.
- AU SEC ...

Il n'eut pas le temps de finir de crier. Ulrich lui avait transpercé le corps avec ses griffes.  

-Je voulais m'amuser avec toi, mais si tu crie...
Il soupira et lâcha le corps de sa cible, qui s'affala à terre.
- Yéhé !

Il le regarda un instant et sauta ensuite de joie, un énorme sourire aux lèvres.
Il se retourna et vit une femme, une belle brunette, très belle d'ailleurs.

- Beuh... qu'est-ce que tu fais là toi ? Dommage... j'vais devoir te tuer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


▌LOCALISATION : Dans la géolocalisation ! POPOPO !

FC
▌SUPER: On m'appelle Viper dans le milieux du crime ♥
▌POWER: Mère de tout les monstres de la mythologie Grecque. Et femme serpent au passage, mon chou ♥
▌LEVEL:
0/100  (0/100)


MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment... [Feat Belinda] Mar 29 Avr - 1:20

Le réveil. Il n'avait pas sonné. Belinda regarda quelle heure il était, avant de bondir de son lit en grommelant. Il était plus de dix heures du matin passée, bon sang ! Ses clients devaient certainement se demander ce qu'elle faisait ! S'énerver de la sorte lui donna encore plus envie de fumer un paquet entier de cigarette dans sa cave, qui était maintenant infestée de cette odeur qu'elle avait tant fuie autrefois. Il n'était pas question qu'elle fume dans une seule des pièces de vie de son appartement. Pas question que cette odeur la nargue encore plus qu'elle le faisait en restant sur ses vêtements. Elle s'habilla sans l'empressement qu'elle avait eu en voyant l'heure. Elle prenait sa journée. Pas la peine de travailler aujourd'hui, vu qu'elle était de mauvaise humeur. Elle décida de mettre des vêtements sombres, sans que le style victorien soit flagrant. Elle venait d'y perdre goût, à cause de tous les événements passés ces dernières semaines. Elle lâcha un soupir las en regardant la rue par la fenêtre de sa cuisine. Le monde lui semblait morne. Vide, sans aucune joie pour la divertir.

Peu-être devait-elle appeler le Mafieux pour lui raconter ce qui la turlupinait ? Non. Elle l'avait déjà fait quand elle avait couché avec Strider. Pas le peine de l'embêter encore plus avec des histoires qui ne concernaient qu'elle. Et puis, il était censé retrouver des traces de sa soeur, bon sang ! Elle est jeta rageusement un verre vide contre le mur. Calme toi, Belinda. S'énerver n'était en rien quelque chose d'utile. Ou était passé ton sang-froid ? Sans doute parti avec sa couleur rose; dans les oubliettes de ton cerveau. Elle entreprit de ramasser les bouts de verre répandu sur le sol, avant de passer distraitement l'aspirateur. Elle ne voulait pas se couper comme le soir où Darren avait trouvé bon de cambrioler sa boutique. D'ailleurs, il était passé où, celui-là ? Disparu au bout de quelques semaines ! Il devait certainement avoir trouvé mieux que de bosser pour elle. Elle s'en foutait. Qu'il fasse ce qu'il veuille de sa foutue vie, cela ne la regardait en rien !

Elle rangea l'aspirateur en fulminant intérieurement. Elle n'avait jamais été aussi remonté depuis la fois où elle n'avait pas eu le cadeau qu'elle voulait à ses dix ans. Elle prépara sont déjeuné au écoutant la radio, en la réglant bien sur de simples chaines qui ne diffusaient que des chansons. Elle ne voulait rien entendre de tout ce qui se passait de grave en ville. Elle était déjà assez déprimée comme ça. Quand vînt midi, elle mangea peu. Elle n'avait pas assez d'appétit pour manger tout ce qu'elle avait fait en nourriture. Elle mit donc les restes dans son frigo avant de passer toute l'après-midi à regarder la télévision, en zappant quand le programme ne lui plaisait plus. Il y avait tellement de chaîne qu'elle pouvait facilement se permettre de passer son temps à zapper pour s'occuper. Quand vint l'heure de dîner, ce fut la même rengaine. Si elle faisait ça un moment, ses plats risquaient de rester plus d'une semaine au frigo...

Aux alentours de 22 h, elle décida d'aller au bar-tabac le plus proche pour aller s'acheter un paquet de cigarettes, car apparemment, elle n'e avait plus, et elle ne s'en était même pas rendu compte avant. Elle mit son manteau, sortit par la porte de derrière, et alla acheter cette foutue nicotine. Elle ressortit du bar-tabac tranquillement, ayant un paquet de clopes en main, en train d'en prendre une, quand elle entendit quelqu'un crier mais s'étouffer avant d'avoir fini. Elle ne devait pas faire attention à ça, c'était surement des petites frappes qui s'en prenaient à des bureaucrates. Enfin... C'était censé être le cas. Quand elle porta le briquet à sa clope, elle vit une chose qu'elle n'aurait certainement pas dû voir. Elle voyait quelqu'un exécuter une petite danse au-dessus d'un cadavre. Très sympathique. Son briquet était stoppé à quelques centimètres de la clope qu'elle avait maintenant furieusement envie de finir pour passer à la suivante. Et elle aurait dû déguerpir plus vite que son ombre, car l'assassin se retourna, et il l'avait vue. Eh merde. Comment s'attirer encore plus des ennuis.

- Beuh... qu'est-ce que tu fais là toi ? Dommage... j'vais devoir te tuer.

Oui, elle aurait dû partir dès qu'elle avait entendu ce foutu cri. Elle alluma sa cigarette, car l'essence à Zippo était assez chère comme ça, en plus des pierres à remplacer pour les étincelles... Elle le détailla un instant. Cet homme était torse nu sous un Sweet rouge, et il avait des tatouages. Il n'avait pas l'air d'un gang particulier. Et en plus de ça, il était blond aux yeux bleus. Erf. Elle détourne les yeux un instant de lui pour regarder autour s'il n'y avait personne qui pouvait entendre. Elle remit une mère derrière son oreille gauche, en effleurant son tatouage de serpent, qui correspondait à sa nature, un serpent fatal, qui attirait ses proies avec sa beauté et son pouvoir. Elle prit parole, en expirant la fumée. Elle n'était pas le moins du monde choqué par le cadavre. Elle en avait vu plus d'un, un peu grâce à son ami le Mafieux.

- Je ne pense pas que cela soit judicieux de vôtre part de me tuer pour la simple raison de voir avoir vu en compagnie d'un cadavre... A moins que vous ayez quelque chose à vous reprocher ?

Elle avait utilisé sa voix la plus douce et la plus inoffensive. Elle ne voulait pas mourir ce soir. Et encore moins bêtement comme ça. Non mais.

- Mais si c'est malheureusement le cas, je vous promets que je sais tenir ma langue. Et puis, je n'ai nul nom à donner à qui que ce soit.

Elle espérait qu'il allait renoncer à son idée première. Elle devait avouer que cet homme n'était pas mal du tout, en son genre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dakuakuma.skyrock.com/
Invité




MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment... [Feat Belinda] Lun 12 Mai - 21:01


Ulrich la toisa un moment, toujours au dessus du corps fraîchement déchiqueté. La belle brunette avait une clope à la main... Et bien évidemment celui raviva sa putain d'envie de nicotine, et comme il n'avait pas ses cigarettes quand il partait tuer ses cibles... il était bien couillé sur ce coup là... ça devra attendre mon vieux.

Il l'a regarda donc fumer sa cigarette, celle-ci observa les alentours et remit une mèche derrière son oreille avant de prendre la parole :

'' Je ne pense pas que cela soit judicieux de vôtre part de me tuer pour la simple raison de voir avoir vu en compagnie d'un cadavre... A moins que vous ayez quelque chose à vous reprocher ?
'' , demanda la brunette

Sa voix était douce, sans malveillance envers lui... étrange quand on sait que l'allemand venait de la menacer de mort une minute auparavant.

'' Mais si c'est malheureusement le cas, je vous promets que je sais tenir ma langue. Et puis, je n'ai nul nom à donner à qui que ce soit.
''

Le blond réfléchi un instant la regardant, puis il s'approcha d'elle lentement, celle ci ne broncha pas. Il était tout près à présent, se collant presque, leurs respirations se mêlant, et il sentait, le cœur de la brunette battre un peu plus vite. Était-ce par peur où par excitation, il ne pouvait le dire.

Ulrich mit alors ses griffes droites sur la gorge délicate de la brunette et dit en douceur :

'' Comment puis-je être sur de ta parole ? Tu as vu qui j’étais, tu m'as vu exécuter une de mes cibles ... il ne t'es nullement difficile de m'identifier comme étant Der Schredder... Et de plus, tu as une description à donner, des mecs comme moi ça cours pas les rues... et la police ou ces abrutis de héros auront vite fais de m’arrêter... ''

Il se pencha alors vers elle, ses griffes toujours sous son menton et murmura à son oreille :
'' Je répète donc, comment puis-je être sûr de ta parole jolie colombe ? ''

Et il resta ainsi, ne bougeant pas, attendant une réponse de la belle brune... Finalement, il n'avait pas vraiment envie de l'a tuer sa colombe... Vu son corps elle pourrait servir à bien d'autres choses ~ … Mais pour cela, faut-il déjà qu'elle ne s'envole pas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment... [Feat Belinda]

Revenir en haut Aller en bas

Au mauvais endroit, au mauvais moment... [Feat Belinda]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: Fichiers clos-