NOUS TENTONS DE REPRENDRE LE FORUM EN MAIN. SI VOUS ÊTES INTÉRESSÉS, MANIFESTEZ VOUS. ♥️
recensement ici ; http://h-s-sup.forums-actifs.com/t1228-recensement-de-relance#13877

Partagez|

Come Back to Hell [PV : Alduin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Mythologique
avatar


▌LOCALISATION : Dans une impasse, attendant sa prochaine victime.

FC
▌SUPER: Satania
▌POWER: Transformation en démon
▌LEVEL:
14/100  (14/100)


MessageSujet: Come Back to Hell [PV : Alduin] Dim 26 Jan - 1:33

HRP:
 

Je le regarde, les yeux plissés. Ce gars me dit cruellement quelque chose. Un peu comme si... comme si... je ne sais pas. Il s'avance et se dirige vers le parc. Mue par la curiosité, je le suis discrètement.
Il me semble fascinant. Étrangement, je n'ai ni envie de le tuer, ni de l'attirer dans mon lit. Non, je veux juste savoir qui il est.
Je m'assois sur un banc, et commence à faire la causette à une petite vieille qui donne à manger aux pigeons, essayant de faire croire aux gens qui passeraient par là, et surtout à lui qu'il pourrait s'agir de ma propre grand-mère.

"Vous êtes bien gentille de me parler, mademoiselle. Il y a bien longtemps qu'on n'avait pas été si aimable avec moi...", me sort la mémé, les larmes aux yeux. Je répondis avec un petit sourire faussement compatissant tandis que mes prunelles sont toujours rivées sur ce type.
Ouille. Mauvaise option. La voilà qui veut m'inviter chez elle pour boire un thé. Je serre les dents. Il va m'échapper. J'invente une excuse minable, et m'enfuit sur ses traces.
Il s'arrête. Il se retourne. M'a-t'il vue ? A-t'il remarqué mon indiscrète  filature ?
Je me fige, simule d'être fascinée par les jets qui s'échappent de la fontaine devant moi. J'en profite même pour réfléchir sur mes motivations qui font en sorte que je sois là. Je n'en vois aucune. À part peut-être une étrange impulsion ?

Je m'approche, l'air sûre de moi. C'est certain, à présent il sait que je suis là. Et alors ? Qu'ai-je à perdre ?
Je suis à côté à présent. Je le fixe, mes iris rouges brillantes de curiosité.
"Salut., j'annonce d'une voix égale.
Je ne fais pas attention à sa réaction due au fait que je lui adresse la parole. Non, quelque chose chez lui me perturbe.
Mes narines se dilatent. Une odeur attire mon attention. En temps que démon, mon odorat est légèrement plus sensible que la moyenne. Je sens des choses que d'autres ne peuvent pas sentir.
Et ici, il s'agit d'une odeur qui m'est familière. Une odeur de mort, de ténébres, d'étranger. Une odeur épicée, qui masque les relents humains qui l'entourent. Une odeur d'interdit.
Les mots sortent seuls de ma bouche :
"D'où viens-tu ?"
Non. Ce n'est pas possible. Il ne peut pas venir d'où je viens. Maître m'aurait prévenue s'il aurait envoyé un autre de ses humbles serviteurs.
Et il n'a pas non plus l'air d'être comme nous.
Je penche légèrement la tête sur le coté.
"Es-tu humain ?"
Bien sûr qu'il l'est. Sinon j'aurais remarqué des signes d'appartenance à ma race.
Je l'observe. Il ne peut pas être un mortel et provenir des Enfers. C'est impossible. Pourtant, son odeur semble crier le contraire.
Je me mordille les lèvres, la tête remplie de questions et d'incompréhensions.
Je lui ai sûrement fait peur à surgir ainsi, mais tant pis. Je veux savoir.


Dernière édition par Eva Rice le Mer 26 Mar - 20:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mythologique
avatar


▌LOCALISATION : Au parc, au café ou au travail.

FC
▌SUPER: Le Faucheur
▌POWER: Les astres d'Hadès
▌LEVEL:
13/100  (13/100)


MessageSujet: Re: Come Back to Hell [PV : Alduin] Dim 26 Jan - 11:46

Ma journée de travail s'achève enfin. Je ferme tranquillement la grille du magasin.
Je m'appretais à rentrer chez moi puis après réflexion me dit qu'un tour au parc ne me ferais pas de mal.
J'ouvre les deu premiers boutons de ma chemise et en remonte les manches afin d'être plus à l'aise.
Puis j'entamme tranquillement ma marche.
En arrivant à quelque minutes du parc je sens un regard se poser sur moi, un regard plutôt insistant. Je ne formalise pas, si c'est pour que je m'énerve ce n'est pas la peine.

Je me demande à moi même :
"Qu'est-ce que j'ai de si interressant ?"

Je franchis la grille du parc tout en m'allumant une cigarette et elle continue de me suivre. Oui je dit bien elle car il se trouve que ce regard est celui d'une demoiselle, et pas des  plus déplaisantes à regarder.
Mais j'avance, je fait comme si je n'avais rien vu.
D'un coup j'entend une voix dans mon dos, je me retourne sans chercher à être discret pour la voir assise sur un banc en train de causer à une vieille.
A mon avis je n'échapperai pas facilement à cette jeune fille je m'arrêtais donc face à la fontaine attendant que ce soit elle qui saute le pas.


"Salut." Qu'elle me dit. je me contente de jeter ma clope au loin puis de tourner ma tête vers elle sans esquisser de réponse. Bon dieu qu'elle est belle. Ses iris rouges sont du plus bel effet. le temps que je fourre mes mains dans mes poches elle me dit :

"D'où viens-tu ?"

Je lui répondit ce qui est la vérité vraie :

"Je suis Russe. J'viens de Moscou."

Cela ne sembla point la contenter puisqu'elle enchaîna sur un autre question :

"Es-tu humain ?"

Je plongeait mes yeux dans le siens, je n'allais tout de même pas révéler comme ça de but en blanc à la première inconnue mon ascendance infernale ! Je lui répondit du tac-au-tac agacé de ne pas savoir ce qu'elle voulait.

"A ton avis? J'ai l'air d'un monstre ou d'un prince des enfers !?"

Je me tournais complètement pour lui faire face. Puis lui assénait à mon tour quelques questions sans lui laisser le temps de répondre.

"Et toi t'es qui ?"

"Tu sors d'où comme ça ?"

"Pourquoi tu me suis ?"

"Pourquoi t'a les yeux rouges ?"

"Et si on allait s'asseoir ? Sa me coupe les pattes de savoir que quelqu'un m'suit."


Je me dirigeait donc vers le banc le plus proche sans l'attendre tout en m'allumant une nouvelle cigarette. Qu'est-ce qu'elle peut bien vouloir de moi la jolie demoiselle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mythologique
avatar


▌LOCALISATION : Dans une impasse, attendant sa prochaine victime.

FC
▌SUPER: Satania
▌POWER: Transformation en démon
▌LEVEL:
14/100  (14/100)


MessageSujet: Re: Come Back to Hell [PV : Alduin] Ven 31 Jan - 10:19

Je lui adresse un sourire éclatant. J'essaie surtout de ne pas passer pour une tarée à ses yeux après l'avoir abordé de cette façon. Quoiqu'au vu du regard qu'il me lance, c'est plutôt mal parti.
Il m'apprend qu'il vient de Russie. De Moscou plus précisément.  Avec son accent, je m'en serai doutée.
Je fronce les sourcils. Il me cache quelque chose, j'en suis certaine. Une odeur pareille, c'est pas en traînant par-ci par-là qu'il a pu la choper. Mais je feinte de me contenter de cette réponse, espérant le faire parler par la suite. Par la manipulation ou la torture, je verrai le tournant que prendront les événements. N'importe quel moyen est bon pour arriver à ses fins, non ?
J'enchaîne par une autre question. Si j'aurais été sûre à 300% qu'il aurait été humain, je n'aurais pas insisté et serais partie, mais là... c'est trop bizarre. Inexplicable.
Sa réponse me fait tilter. Un prince des Enfers ? Je sais qu'il s'essaie au sarcasme, mais c'est trop étrange que ce soit la première idée qui lui vienne à l'esprit.

«Eh bien justement, étant donné que tu abordes le sujet...», je réplique au tac au tac, une lueur de défi dans les yeux. Va-t'il tout me révéler ?

Non. Il ne remarque rien, et enchaîne sur une bonne dizaine de questions tandis que je reste là, à le regarder avec la bouche entrouverte comme une pauvre idiote.
Sans même me laisser le temps de satisfaire sa demande, il s'assoit sur un banc près d'ici, et allume sa clope.
Je le rejoins, et m'affale sans aucune retenue à côté de lui. Après un petit regard en coin, je sors à mon tour mon paquet de Marloboro de mon sac à main, et m'allume une cigarette essayant d'oublier la braise qui se rapproche dangereusement de mes lèvres.
Je suis fière de moi, grâce au tabac j'arrive à présent à maitriser ma pyrophobie en public. Bon, je sais que c'est vraiment ridicule, mais il y a quelques années, je n'aurais jamais été capable d'utiliser un briquet et de voir une flammèche sans me mettre à avoir une crise d'angoisse. Mais passons.

«Je suis sensée répondre à ton interrogatoire là ? T'es quoi au juste ? Un flic déguisé ?»

Je fais un léger clin d'oeil, et continue :
«Bon, si c'est la procédure... Moi c'est Eva, 21 ans, Américaine pur sang. Ça te suffit, j'espère ?

Je fais mine d'avoir oublié ses autres questions. Je n'ai même pas envie de trouver une excuse pour lui dire pourquoi je suis ici, avec lui. Bon, il y en a une à laquelle je peux à la limite répondre.

«Pourquoi j'ai les yeux rouges ? Et pourquoi les tiens sont marrons dégueulasse ? Ça s'appelle la génétique, mec. T'es jamais allé à l'école ou quoi ?»

Bon, moi non plus je n'ai jamais été réellement scolarisée. De mon temps, seuls les hommes avaient droit à une éducation. Mais mes siècles de vie m'ont laissé une certaine culture que d'autres peinent à avoir.
Je lance à mon interlocuteur un regard arrogant.

«N'essaie pas de te cacher. Je connais ton secret.»

Comment j'ai réussi à deviner ? Aha. Vive le bluff, je suis certaine qu'il s'en prend actuellement plein les yeux et qu'il est en train de flipper à mort. Surement assez pour me révéler inconsciemment qui il est vraiment. Allez, vas-y. Avoue tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mythologique
avatar


▌LOCALISATION : Au parc, au café ou au travail.

FC
▌SUPER: Le Faucheur
▌POWER: Les astres d'Hadès
▌LEVEL:
13/100  (13/100)


MessageSujet: Re: Come Back to Hell [PV : Alduin] Ven 31 Jan - 11:10

Je la regarde s'asseoir. Ou plutôt se vautrer sur le banc et allumer une clope. Je remarquais au passage qu'elle fume les mêmes que moi Détail inutile.

«Je suis sensée répondre à ton interrogatoire là ? T'es quoi au juste ? Un flic déguisé ?»

Un flic déguisé... On me l'avais jamais faites celle ci. Je détournai mon regard vers la fontaine.
Donc elle s'appelle Eva hein, je l'oublierais pas.


«Pourquoi j'ai les yeux rouges ? Et pourquoi les tiens sont marrons dégueulasse ? Ça s'appelle la génétique, mec. T'es jamais allé à l'école ou quoi ?»
Me chercher des noises alors que je sors du boulot c'est vraiment pas le bon plan ma belle... Rien qu'avec sa petite remarque je sens que sa commence à valser dans ma tête.

«N'essaie pas de te cacher. Je connais ton secret.»

"Ahah AHAHAHAH !"

Connaître mon secret !? Mais pour qui tu te prend !?
Je n'arrivais pas à m'empêcher de rire. Ce n'était pas un rire joyeux non, plutôt un rire tranchant et froid.
Je me penche alors vers elle et saisi son délicat menton entre mon pouce et mon index, et rivais mes yeux dans les siens. Des yeux qui était devenus quasi identiques au siens, teintés d'une couleur rouge macabre et terrifiante, mes yeux qui reflètent mes origines à la moindre contrariété.
J'approche mon visage tout près du siens, dévoilant un sourire carnassier.


"Je sais très bien ce qu'est la génétique ma belle, et évite de critiquer la couleur des yeux de ma défunte mère et de me prendre pour un abruti, tu pourrait me froisser."

Je m'étais emporté et je remarquais qu'autour de nous les ombres vibraient.
Je marquais donc une courte pause le temps de souffler un peu de ne pas laisser la colère monter en moi.
Et puis à vrai dire... peu importe son origine je m'en voudrais quand même un peu de faire du mal à une aussi jolie fille.
Je lâchais son menton doucement sans pour autant défaire mon regard du siens.


"Alors comme ça, tu dit connaître mon secret. Enfin après c'que tu viens de voir autant tout te déballer."

Je sortais une clope de mon paquet et l'allumait. Je lui en tendit une. Pourquoi ? J'en sais rien.

"Je suis Alduin, Alduin Bravewyrm. C'est pas très Russe je te le concède. Y'a une raison à ça, cette raison c'est mon père biologique."

Je marquais une nouvelle pause, le temps de finir ma cigarette en fait.
Je la voyait qui trépignait d'impatience de connaître l'identité de mon paternel et là je lui ai souri. Pourquoi ? J'en sais rien.
Je reprenais ma phrase.


"Donc mon père biologique qui est Hadès. Seigneur des enfers et des morts."

Je croisais les bras et attendais sa réaction, assis là sur le banc à côté d'elle.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mythologique
avatar


▌LOCALISATION : Dans une impasse, attendant sa prochaine victime.

FC
▌SUPER: Satania
▌POWER: Transformation en démon
▌LEVEL:
14/100  (14/100)


MessageSujet: Re: Come Back to Hell [PV : Alduin] Sam 1 Fév - 13:45

Trois. Deux. Un. Je laisse le temps que l'information parvienne jusqu'à son cerveau. Aha. Il a l'air d'enfin réagir un peu. Par contre, un éclat de rire, ce n'est pas réellement ce que j'attendais. Il a sûrement des problèmes dans sa tête, ça ne m'étonnerait pas.
Serait-il possédé ? J'ai entendu dire que certains démons n'ayant pas de corps propre s'amusaient parfois à aller squatter ceux des humains. Souvent, personne ne s'en rend compte, mis à part quand le parasite s'exprime et change totalement la personnalité de celui qui l'héberge.
Cette hypothèse pourrait expliquer l'odeur de l'Enfer, ainsi que cette réaction plutôt pas banale.

Il prend mon menton entre ses doigts. Son visage s'est durcit, ses iris ont rougi, son regard est devenu froid.
J'en ai presque la chair de poule.
Mais je ne peux pas m'empêcher de faire apparaître un petit sourire sur mes lèvres. Vas-y. Exprime-toi. Montre-toi.
Je n'ai pas peur. Je sais que celui qui l'habite ne me fera aucun mal. Entre membres de la même espèce, on est respectueux et solidaires. Normalement.
Le seul risque que je puisse craindre est que je me sois trompée. Mais je suis sûre d'avoir raison.

Pourtant... pourtant il y a un hic. Parce qu'il y a une partie humaine en lui.
Et le fait de le voir s'exprimer si durement, de sentir ses doigts prendre brusquement mon visage sans que je n'y sois préparée, l'idée de savoir qu'un des miens est peut-être à mes côtés en ce moment là éveille ma nature interne la plus enfouie. En d'autres termes, je commence à avoir envie de... sang. À cette idée, mes sens s'excitent. Je retrousse instinctivement les lèvres, dilate les narines, fixe avec avidité ses tempes qui battent en cadence. Sa peau effleurant la mienne m'insouffle un désir ardent d'hémoglobine. Je le fixe du coin de l'oeil.  
Il inspire profondément. J'essaie de faire de même. Je ne dois pas céder. Pas ici et maintenant. Je plante mes ongles dans les paumes de la main. La douleur me fait l'effet d'une douche froide. Je secoue la tête, remarquant à peine que le type m'a lâchée.
Stop. Stop. Stooop.
Je ferme mes paupières. Maîtrise tant bien que mal la part animale qui est en moi.

Mon regard dérive vers lui. Je prends d'une main légèrement tremblante la cigarette qu'il tend. L'allume machinalement. Je tente de cacher mon trouble vis-à-vis de lui.
"Ne me touche plus jamais sans mon autorisation. Plus jamais, tu m'entends ?", je souffle d'une voix glaciale.
Je reprends le dessus sur mes sens. Redeviens Eva.
Par Lucifer. La présence et les réactions de ce type me font perdre mes moyens et mon self-control.
Il me donne son nom tandis que je le dévisage, me demandant qui il est en réalité.
Alduin ? Pas très soviétique comme nom. Il parait remarquer mon interrogation, précise que c'est grâce à son père. Ah. Un métis. Intéressant.
... Non, je plaisante, je me fous totalement de sa famille. Ou plutôt, je m'en foutais.
Mon opinion change dès l'instant où il me clame fièrement le patronyme de son paternel.

"C'est une blague ?, je m'exclame. Tu te paies de ma tête là, non ?"
Il est impossible qu'il ne soit pas en train de me mentir.
Hadès ? Le vrai Hadès ? Avoir un fils ? Impossible. Je baisse machinalement les yeux au sol.
Merde. Merde. Merde. Je prie pour que ce qu'il me raconte ne soient que des conneries.
"Prouve-moi tes dires., j'avance, sûre de moi.
Donne moi des raisons de te croire, et je te croirais. Mais je suis certaine que tu n'en a aucune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mythologique
avatar


▌LOCALISATION : Au parc, au café ou au travail.

FC
▌SUPER: Le Faucheur
▌POWER: Les astres d'Hadès
▌LEVEL:
13/100  (13/100)


MessageSujet: Re: Come Back to Hell [PV : Alduin] Lun 3 Fév - 1:36

"Ne me touche plus jamais sans mon autorisation. Plus jamais, tu m'entends ?"

Elle est bien bonne celle-là aussi ! Si j'ai envie de la toucher que ce soit délicatement ou pour lui casser un bras, je vois mal qui dans ce parc pourrait m'en empêcher.

"C'est une blague ? Tu te paies de ma tête là, non ?"

J'y crois pas, je fait l'effort de lui dire la vérité et elle me croit pas. Et ça sa m'énerve.

"Prouve-moi tes dires."

Qu'elle dit en se levant et en se plaçant face à moi.
Elle m'énerve... qu'est-ce qu'elle cherche ?
Je sens à nouveau mes lèvres se fendre en un sourire dément, je ne prend pas la peine de me lever, j'exécute une foulée de l'ombre pour me placer juste derrière elle, agrippe son bras me penche et lui glisse froidement à l'oreille :


"Ecoute, tu commence à vraiment m'énerver. On va aller dans un endroit plus discret, je te donnerais la preuve que tu veux tant ET ENSUITE TOI, tu me dira ce que tu me veux ou ce que tu cherche. Et si tu ne parle pas, je t'arracherais un œil, de mes mains."

Je l'entraînais avec moi d'une nouvelle foulée de l'ombre dans un coin plus reculé du parc.
Je lâche son bras, matérialise une ombre proche sous la forme d'un poignard noir de jais.


"Je ne peux t'offrir meilleure preuve que mon sang, je pourrais revêtir ma forme divine mais elle ne me change pas vraiment et tu serais capable de me remettre en doute et je crois que sa m'énerverais au point de te tuer sur le champ."

A ces mots je traçait une entaille dans la paume de ma main avec le poignard, le sang se mit à couler doucement, je serrais le poing afin d'augmenter la pression et quand ma main fut couverte de sang je la lui tendit.
J’espère qu'elle aura ce qu'elle cherche parce que moi aussi j'attend des réponses.
J'ai choisi ce moyen car en effet sous ma forme divine, mon physique ne change pas, la modification est interne.


J'attend là la main tendue qu'elle se décide à approcher.

"Bon alors ? Je te tend ta preuve, tu la prend ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mythologique
avatar


▌LOCALISATION : Dans une impasse, attendant sa prochaine victime.

FC
▌SUPER: Satania
▌POWER: Transformation en démon
▌LEVEL:
14/100  (14/100)


MessageSujet: Re: Come Back to Hell [PV : Alduin] Ven 7 Fév - 9:41


Je regarde son sourire dément avec une certaine curiosité. Alors c'est à ça que nous ressemblons lorsque l'envie de tuer nous prend ? Curieux. Je m'étais imaginée quelque chose de différent. Un truc plus classe, peut-être.
Je ne bouge pas tandis qu'il pique sa crise d'hystérie.
Je me prépare à une possible attaque. Quoique je suis sure que cette éventualité est totalement inimaginable.
Je sens une main agripper mon bras, je me retourne, il est là. Je fronce les sourcils, me demandant comment il a fait pour se déplacer avec une telle vitesse. Même moi n'ai rien vu venir.
Heureusement, j'étais inconsciemment préparée à son contact, et cette fois-ci je ne vois pas mes sens s'éveiller et s'agiter.
J'esquisse un petit sourire à ses mots. M'arracher un oeil ? J'aimerais bien voir ça.
"Chiche.", je ne peux m'empêcher de répliquer, une étincelle d'insolence dans les yeux. Je n'ai pas peur de lui. Que me fera t'il ? Rien contre lequel je ne pourrais me défendre et répliquer, dans tous les cas.
Il ne parait pas avoir entendu ma remarque, et m'entraine d'une foulée rapide vers un coin pommé du parc. Tsss... Si des passants passent par là, il est certain qu'ils se douteront que quelque chose de pas très net se déroule entre nous. Même si je dois concevoir que la plupart des gens de cette ville sont tellement aveugles qu'ils ne se rendent même pas compte que nous existons.

D'un geste, il fait apparaitre un espèce de poignard noir. Le hic, c'est que son arme semble être littéralement sortie de... l'ombre ?
"Euh mec... Comment t'as fait pour... ? ", je demande, yeux exorbités.
Bien sûr, comme j'aurais pu m'en douter, Monsieur ne prend même pas la peine de répondre à mon interrogation. Je lève les yeux au ciel. Ce type commence sérieusement à me taper sur le système, habitant des Enfers ou non. Et qu'est-ce qu'il compte faire avec son couteau ? Égorger un chat ? Waouh, ça serait chouette !
Il m'explique son plan foireux, qui me déroute totalement. J'ouvre de grands yeux, interloquée. Me montrer son sang ?
"N... Non !"

Trop tard. Je le vois planter sa dague dans la paume de sa main et élargir la plaie ainsi créée. Je serre les poings, avale difficilement ma salive. Je me maudis de n'avoir jamais essayé d'apprendre à maîtriser mes pulsions sanguinaires qui me forcent à la consommmation régulière hémoglobine afin d'alimenter régulièrement ma véritable forme.
Je recule légèrement, ne pouvant détacher mes yeux de sa main ensanglantée.
"T...Tu veux m... ma perte ?!", je m'exclame d'une voix tremblante et bégayante.
Il me tend son poing dégoulinant, l'air presque fier de sa connerie. Grossière erreur.
Je sens mes traits se tirer, se durcir sous l'effet de la proximité de ce liquide rougeâtre à l'étrange et délicieuse odeur en partie humaine qui coule, coule, coule goutte par goutte le long de son poignet.
Ma vue se trouble. Ou plutôt, non, elle devient soudainement perçante. Je devine que mes yeux sont devenus ceux dont j'ai été dotée lors de ma mort. Reconnaissables entre autres par leur couleur entièrement noire.

Merde.

Je fléchis légèrement les genoux, narines dilatées, prête à lui sauter dessus.  
Non ! Je ne peux pas ! Pas au milieu d'un parc rempli de monde !
Ce débat intérieur me stoppe dans mon élan.
Je recule encore d'un pas en arrière.
Mais... pourquoi fuir mes envies ? Ne suis-je pas supérieure à tous ces stupides mortels ?
Mes prunelles se refocalisent sur son poing.
Véritable fils d'Hadès ou imposteur, tant pis. Je saisis son bras avec une avidité dévorante. Mes doigts suivent le contour du sang ruisselant.
Un rictus bestial défigure mon visage.
"Crève.", je lâche d'une voix rauque qui ne semble pas être mienne.

Foutu self-control.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mythologique
avatar


▌LOCALISATION : Au parc, au café ou au travail.

FC
▌SUPER: Le Faucheur
▌POWER: Les astres d'Hadès
▌LEVEL:
13/100  (13/100)


MessageSujet: Re: Come Back to Hell [PV : Alduin] Ven 7 Fév - 10:29

Elle fixe ma main, ou plutôt mon sang
Elle en meurs d'envie, je le sais.
Mais sait elle la souffrance que peut causer du sang divin à un démon je ne sais pas.


"T...Tu veux m... ma perte ?!"

Ah, peut-être que si.
Je me rappelle cette fois ou père m'avais emmené en son royaume, un démon mineur m'ayant pris pour un humain à voulu s'abreuver de mon sang, il en est mort. Mon paternel à beau être le dieu des enfers il n'en reste pas moins divin. Et divin et démon ne font pas bon ménage, pour eux s'abreuver de mon sang, c'est comme avaler un couteau.


Elle fit mine de me sauter dessus.

"T'a d'beaux yeux ma jolie, mais je préférais ceux d'avant !"

Elle finit par s'approcher emportée par sa soif, elle saisit mon bras, n'ayant d'yeux que pour mon sang ruisselant.
Elle me lança un "Crève !" tout à fait mélodieux avant de fondre sur ma plaie.
Je la laissai faire quelques secondes elle tirait mon sang à une vitesse élevée.
J'essayait d'être gentil au début.


"Arrête maintenant."

"Contrôle toi s'il te plait..."

Jusqu'a ce que j'en eu assez.
Je lui assénait alors un violent coup de genou dans l'estomac, ce qui lui fit lâcher prise.
Je la plaquais ensuite au sol avant de lui lancer :


"J'éspère que t'a eu ce que tu voulais. Maintenant évite de crier, c'est pas que sa me dérangerais qu'on nous trouve dans cette position mais... Enfin... Dans quelques seconde tu aura ta preuve. Gourmande."

Je la maintenait au sol d'une poigne de fer l'empêchant de se débattre.
Elle ne doit pas être un démon de bas rang, elle serait déjà morte ou en train de ramper à l'agonie.


"J'éspère que tu m'en voudra pas quand t'aura retrouvé toute ta tête."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mythologique
avatar


▌LOCALISATION : Dans une impasse, attendant sa prochaine victime.

FC
▌SUPER: Satania
▌POWER: Transformation en démon
▌LEVEL:
14/100  (14/100)


MessageSujet: Re: Come Back to Hell [PV : Alduin] Dim 23 Fév - 5:29


Oh damnation, qu'est-ce que c'est bon.
Je sais que je ne devrais pas faire ça, non pas parce que ce n'est pas très moral mais bel et bien parce que je connais la dangerosité de mon acte si ce qu'il s'avère avoir dit est juste, et pourtant je ne peux m'empêcher de tirer son sang, encore et encore.  
Mon esprit est vide de toute pensée, mon cerveau ne songe qu'à ce désir interdit et pourtant que j'assume si bien de boire, boire, boire jusqu'à ce qu'il ne lui reste plus une seule goutte de ce liquide si précieux, si sucré, si parfumé.
Je me sens presque grisée. J'ai envie de plus, toujours plus d'hémoglobine. Mes mains agrippent instinctivement son poignet.
Du sang coule le long de mon menton, mais je n'y prends pas garde. Je suis totalement subjuguée.

Tout à coup, un puissant coup de genou de sa part dans l'estomac brise cette étreinte si particulière. Je n'y étais pas préparé, je tombe au sol comme la vulgaire humaine que j'ai l'air d'être en ce moment même.
Je grogne. Je siffle. J'essaie de me relever, de ressentir le goût de son hémoglobine sur mes lèvres.
Mais il me maintient au sol, me condamne à être soumise par la force.
«Enfoiré., je gronde entre mes dents.
Je veux me transformer, lui montrer que je suis la plus forte. Mais je ne peux pas. L'odeur du sang présente occulte mes sens, mes raisonnements, mes pensées.
Mes instincts presque animaux, euh, pardon, démoniaques, ont pris le dessus sur tout le reste.
Je me débats, je griffe, je mords, je crache, sans me soucier d'atteindre vraiment ou non mon agresseur.

Je m'épuise, vraiment. Je finis par ne plus bouger, ou presque.
Je me dis, dans un tout petit coin de ma pauvre tête, qu'il faudrait un jour que j'apprenne à me ménager. Ou du moins, à mieux réfléchir lorsque j'essaie d'attaquer. Mais peu m'importe en ce moment.
Ma vision se brouille légèrement. Mon ouïe aussi. Et je sens une sacrée douleur à l'endroit où l'autre idiot m'a frappée.
A ces signes, je sais que j'ai repris le contrôle. Que je suis de nouveau celle que je devrais être.
Il doit sentir que je me suis calmée puisqu'il me relâche. Je le fusille du regard.
«Tu ne me refais plus JAMAIS ce coup. Promets-le moi.»
Pas que ça me dérange d'avoir bu son sang avec une avidité si dévorante.  Ça, c'est plutôt cool.
Je suis plutôt vexée d'avoir pu être contrôlée et soumise avec une facilité déconcertante.

Je me relève. Je frotte mon estomac. Il m'a fait vachement mal, je dois dire, mais ma fierté m'empêche de le lui montrer.
J'étire mes membres légèrement courbaturés et douloureux.
Ouille, je me suis pas mal égratinée en gigotant par terre. C'est moche, je suis sûre que ces marques vont me faire louper pas mal de contrats pour mon boulot. Je me vengerais de ce prétendu fils de dieu.
«C'est bon ? Ou tu comptes me faire d'autres petites blagues de ce genre ?, je m'exclame, toujours avec mauvaise humeur. [color:8311=9966cc]Parce que là, je suis très très énervée. Et quand je suis très très énervée, je... BEUARGH».
Je vomis un geyser de sang. Je contemple le liquide rouge d'un œil incompréhensif. Je n'ai même pas le temps de me demander pourquoi et comment, que je tombe à genoux en plein dedans, mes jambes ne parvenant plus à me supporter.
Mon corps entier est parcouru d'une vague d'intense souffrance. Je commence à être secouée par des spasmes de plus en plus violents. J'ai l'impression que mes os, mes nerfs, mes muscles, ma peau sont en train d'être dissous par une force maléfique et dangereuse.
Je crie. Non, j'hurle. De plus en plus fort.
J'ai mal. J'ai mal. J'ai mal.
Je souffre comme je n'ai encore jamais souffert depuis que je suis démon.
Un coup d'œil implorant vers le ciel. Aidez-moi. Satan, Maître, protégez-moi de ce mal qui me ronge.
Une dernière prière, et je sombre, sombre dans une région reculée de mon inconscient. Je ne vois plus, n'entends plus, ne sens plus rien. J'ai perdu pied.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mythologique
avatar


▌LOCALISATION : Au parc, au café ou au travail.

FC
▌SUPER: Le Faucheur
▌POWER: Les astres d'Hadès
▌LEVEL:
13/100  (13/100)


MessageSujet: Re: Come Back to Hell [PV : Alduin] Dim 23 Fév - 10:58

Elle cesse enfin de se débattre je relâche ma prise et me relève.
Elle se relève à son tour.


«Tu ne me refais plus JAMAIS ce coup. Promets-le moi.»

Je lève alors les yeux au ciel, elle est gonflée, elle aurait pu me croire et tout aurait été bon.
Mais c'est étrange, mon sang n'a aucun effet sur elle, je la regarde perplexe, est elle vraiment un démon ? Est elle divine elle aussi ?
Elle se frotte l'estomac, c'est vrai que je n'ai pas retenu mon coup.


" C'est bon ? Ou tu comptes me faire d'autres petites blagues de ce genre ? Parce que là, je suis très très énervée. Et quand je suis très très énervée, je... BEUARGH ! "

Elle se mit à vomir du sang, un geyser de sang, elle tomba à genoux, secouée par de violents spasmes, un long hurlement s'échappa de sa bouche allant crescendo, puis elle perdit connaissance, elle gisait par terre, les spasmes ne passait pas, si je la laissait là, je suis pratiquement sur qu'elle ne survivrais pas, je n'avais pas trente six milles solutions, je la pris dans mes bras et me déplaçait jusqu'à mon appartement en exécutant des foulées de l'ombres, j'enfonçais la porte tel un commando avant de la déposer sur mon canapé. J'attrapais une bouteille d'eau que je vidais précipitamment sur le sol, et je bondis dans l'ombre de la pièce direction les enfers.

J’atterris non-loin de l'endroit désiré le tartare, crevasse sans fond je longeais le bord exécutant toujours foulées de l'ombre après foulée de l'ombre j'atteignis alors mon objectif, la rive du Cocyte, ce fleuve composé des larmes des pêcheurs pourrait surement venir à bout du mal, j'avais vu plusieurs démons mortellement blessés s'y abreuver par le passé ils avaient guéris, de plus elle avait vomis la moitié du sang, sa devrait le faire, sa DOIT le faire, je remplis la bouteille et repartis vers la terre en passant par ma propre ombre.

De retour dans l'appartement je me précipitait au chevet d'Eva, toujours très mal en point, je dévissait le bouchon de la bouteille, passait mon bras sous la tête de la démone et posait le goulot de la bouteille contre ses lèvres, elle n'était pas en état de résister, je laisser donc l'eau du Cocyte couler doucement, vérifiant qu'elle passait bien, puis je reposais sa tête, allai lui chercher mon oreiller que je posait doucement sous sa tête et j'allais fumer une clope à la fenêtre puis appeler un serrurier.

Quelques heures plus tard alors que je préparais le repas du soir pour deux, elle n'allais pas partir comme ça, j'entendis bouger légèrement, je jetais un œil, je la vis remuer légèrement puis ouvrir les yeux doucement, je m'accroupis alors près d'elle et lui souris.

" Tu vas mieux ? "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mythologique
avatar


▌LOCALISATION : Dans une impasse, attendant sa prochaine victime.

FC
▌SUPER: Satania
▌POWER: Transformation en démon
▌LEVEL:
14/100  (14/100)


MessageSujet: Re: Come Back to Hell [PV : Alduin] Jeu 6 Mar - 6:04


Suis-je morte ? Sûrement.
Je sais très bien que les démons ne survivent pas en buvant le sang d'un dieu.
Haha, quelle ironie, lorsqu'on y pense. Sauvée dans le but de servir les Enfers, je suis à présent tuée par le fils d'Hadès en personne.
Je me demande ce que je vais devenir à présent. Je veux dire, je crois à la vie après la mort. J'en suis un exemple, après tout. Mais lorsqu'un démon meurt, reste-t-il au Royaume des Morts pour l'éternité ?
Les humains craignent ce moment fatidique où leur vie se terminera funestement. Mais moi, j'ai déjà demeuré au Royaume de l'Enfer. Je sais à quoi m'attendre, et honnêtement, ce n'est pas si terrible.
A moins que... je ne disparaisse pour toujours... Il faut avouer que c'est une éventualité à ne pas exclure.

J'inspire une goulée d'air, qui me déchire littéralement la trachée.
Ah, ça doit être parce que maintenant que je ne suis plus en vie, je ne ressens plus le besoin de respirer.
...Non, j'ai l'impression d'étouffer maintenant que j'ai arrêté. L'habitude, je suppose. Tant pis, je continuerai d'inhaler de l'oxygène et supporterai la douleur, qui ne doit être qu'un tour que me joue mon mental, puisque théoriquement parlant je ne suis pas sensée avoir un corps physique.
Une odeur de nourriture parvient à mes narines. Bizarre, j'ignorais que les morts avaient besoin de manger. Ni qu'ils possédaient un odorat. On en apprend tous les jours.
Je bouge légèrement mes doigts.
Ah, il semblerait que j'en ai. Bizarre.
J'effleure une étoffe du bout de mes extrémités. Serait-ce un linceul ? Peut-être suis-je condamnée à vivre à présent en temps que mort-vivant, jusqu'à ce que mon corps soit entièrement putréfié.
J'entrouvre légèrement les yeux. La lumière m'éblouit, je les referme aussitôt. Visiblement, je ne suis pas dans un cercueil. Ou alors j'ai été déterré par un fanatique. Ben quoi, on sait jamais...
J'essaie de remuer mes membres engourdis. C'est dingue à quel point j'ai l'impression d'être frigorifiée. Un des effets secondaires d'avoir quitté définitivement le monde des vivants, sûrement.

Je fais papillonner mes paupières. Des yeux marrons me regardent. Je sens mon cœur faire un bond dans ma poitrine. Ah, mes organes ont l'air de fonctionner normalement. Peut-être ne suis-je pas encore décédée. Tant mieux. J'ai encore tant de choses à faire sur Terre !
Une voix s'élève, me demandant si je vais mieux.
Je m'appuie sur mon coude, tourne la tête et regarde mon interlocuteur.
C'est qui lui ? Blanc.





Ah. Oui. Alduin. Fiston d'Hadès. Et accessoirement celui qui est la cause de mon état actuel.
«T'es venu pour m'achever, pas vrai ?», je lui lance avec ironie.
Dommage que ma voix soit aussi enrouée, ça me fait perdre toute crédibilité.
«Pour répondre à ta question, je suppose que je vais mieux.», j'ajoute.
Pas la peine de me mettre un demi-dieu et son Papa sur le dos, il ne manquerait plus que ça.
'Mais juste comme ça, on est où là ?», je demande.
Autant savoir rapidement dans quel endroit j'ai atterrit. Parce que d'après mes souvenirs, nous étions au parc, et pas dans cette chambre.
Oh la la, je ne comprends rien...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mythologique
avatar


▌LOCALISATION : Au parc, au café ou au travail.

FC
▌SUPER: Le Faucheur
▌POWER: Les astres d'Hadès
▌LEVEL:
13/100  (13/100)


MessageSujet: Re: Come Back to Hell [PV : Alduin] Jeu 6 Mar - 9:18

Elle se hisse sur son coude et me regarde, l'air complètement paumée, j'attends quelques secondes, qu'elle se rappelle qui je suis.
Elle se décide à ouvrir la bouche.

«T'es venu pour m'achever, pas vrai ?»

Son ton est enroué mais on sent l'ironie percer. Je tendit la main vers son visage remettant en place une mèche de cheveux qui tombait sur celui-ci et lui brandit ma cuillère en bois que j'avais gardée en main sous le nez.

" Ne me tente pas ! "

J'avais parlé de manière moqueuse et amusée, bien qu’intérieurement j'ai pu voir mon épée lui traverser la mâchoire.
Mais bon au moins elle va mieux, je la regarde un peu tournicoter de la tête, son petit air perdu lui donne une tête plus que craquante.

" Mais juste comme ça, on est où là ? "

C'est vrai qu'elle était tombée inconsciente avant qu'on ai quitté le parc.

" Hé bien, nous sommes chez moi, c'est pas grand, c'est pas luxe mais c'est tranquille. Et tu va voir la bouffe est bonne, y'a un peu de courant d'air car j'ai du enfoncer ma porte sous peine de te voir claquer dans mes bras. "

Sans lui demander son avis, je la rallongeais correctement dans mon petit canapé et lui remontais la couverture avec laquelle je l'avais couverte jusque sur le visage.

" J'apprécierais que tu te repose encore quelques minutes le temps que je finisse de cuisiner. "

Je contournais le canapé et je retournais aux fourneaux préparer un bon petit plat, puis je pensais, qu'est-ce qu'elle pouvait bien me vouloir à la fin ? Est-ce une clandestine ou aurait elle été envoyée sur terre pour x raisons ? Je veux tout savoir.
Lorsque mon poulet à la mexicaine fut prêt je dressais la table.
Je retournais prêt du canapé et tendis la main à la jeune femme, lui offrant mon aide pour se lever.

" C'est prêt, viens. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mythologique
avatar


▌LOCALISATION : Dans une impasse, attendant sa prochaine victime.

FC
▌SUPER: Satania
▌POWER: Transformation en démon
▌LEVEL:
14/100  (14/100)


MessageSujet: Re: Come Back to Hell [PV : Alduin] Ven 7 Mar - 9:55


Je regarde Alduin, abasourdie. Après m'avoir exposé avec douceur les avantages de son chez-lui, le voilà qui me borde dans son canapé et me demande gentillement de me reposer le temps qu'il prépare le dîner. Étrange.  Quoique s'il m'invite à manger, je peux bien supporter le fait que Monsieur se prenne à présent pour le parfait gentleman.
Aussitôt parti, je me rassois et fronce les sourcils, légèrement vexée. Je vais très bien, moi ! Bon, d'accord, je suis légèrement assommée, mais d'après mes estimations, rien de très grave. À dire vrai, à part un petit mal de tête et de légers vertiges, à présent je me sens plus en forme que jamais. Il faudra que je lui demande le nom de son médicament miracle. Ça pourrait m'être utile dans le futur.

Je m'emmitoufle de plus belle dans mes couvertures. Mon corps tout entier tremble, frissonne, grelotte. Je serais en maillot de bains en plein milieu du Pôle Nord que je n'aurais pas aussi froid. Je lève les yeux au ciel. L'imbécile devrait faire réparer sa stupide porte s'il ne veut pas me faire choper une maladie. Maladie que je m'empresserais de lui retransmettre, bien sûr.
Ben tiens, quand on parle du loup, le voilà qui arrive m'invite à partager son repas.

Il me tend sa main, s'attendant sans doute à ce que je la saisisse.
Je le fusille du regard.
"Je sais encore me relever seule, je ne suis pas handicapée que je sache. "
Je déteste avoir l'air faible. Et je déteste qu'on ait pitié de moi.
Je prend appui sur mes jambes, et me mets debout. Je pose négligement sa couverture sur mes épaules (ben oui, ça caille), me dirige vers la table où est posé le couvert et m'assois sur la chaise la plus proche.
"J'espère que t'as pas mis de la drogue dans la bouffe.", je sors, l'air de rien.
Il me lance un regard étrange, ce à quoi je réponds, sourire en coin :
"On me la fait pas à moi. Ta fausse gentillesse, c'est juste parce que t'en a trop pris, avoue.  Ton cher papa est courant ? "

Je lance un regard vers la cuisinière.
"Qu'est-ce qu'on mange ? Un carpaccio, j'espère. Mon organisme ne digère que la viande crue, je me permets de te rappeler. "
Je ricane, et ajoute :
"Je plaisantais, hein. Mais vu ta tête, je ne regrette rien..."
Je lui tends mon assiette. Ça a intérêt à être bon.
Histoire d'engager un minimun la conversation, je lui demande :
"D'ailleurs... pourquoi tu m'as sauvée ? Le prends pas mal, mais j'aurais été à ta place, je t'aurais regardé mourir en riant. "
Je souris. Encore une fois, je ne suis pas sérieuse.
Oui, je sais, vous vous dîtes que ce n'est pas dans mes habitudes. Mais parfois, il m'arrive d'être sympa. Lorsqu'on est pareil que moi, par exemple. Les humains, je les hais. Mais les habitants des Enfers font partie de ma famille, ou presque. Je n'ai rien contre eux, et je ne vois rien de mal à être un minimum aimable avec. Quoique je dois avouer que ce type m'exaspère un peu à être si poli et attentionné. Ça m'énerve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mythologique
avatar


▌LOCALISATION : Au parc, au café ou au travail.

FC
▌SUPER: Le Faucheur
▌POWER: Les astres d'Hadès
▌LEVEL:
13/100  (13/100)


MessageSujet: Re: Come Back to Hell [PV : Alduin] Ven 7 Mar - 12:28

Eva me lança un regard assassin.

"Je sais encore me relever seule, je ne suis pas handicapée que je sache. "

Je la laisse donc se relever, agacé qu'elle refuse mon aide, en effet je supporte très mal qu'on refuse ce que j'offre. Elle se leva donc, emportant la couverture avec elle, je ne pus m'empêcher de ricaner. Elle se dirige vers la cuisine et s'assieds comme une grande.

"J'espère que t'as pas mis de la drogue dans la bouffe."

Elle voulait m'énerver ou quoi !? Je me contentait de la regarder.

"On me la fait pas à moi. Ta fausse gentillesse, c'est juste parce que t'en a trop pris, avoue.  Ton cher papa est courant ? "

Là je commençait à avoir des envies de meurtres, mes yeux repassèrent au rouge et je résistait ardemment à l'envie de la gifler et de devenir le "méchant".

"Qu'est-ce qu'on mange ? Un carpaccio, j'espère. Mon organisme ne digère que la viande crue, je me permets de te rappeler. "

Elle se permet d'être exigeante en plus !? De la viande fraîche hein ? Je me demande quelle tête elle ferais si je lui tranchais un bras et la forçais à le manger. Je réprimais un rictus ce qui du me donner une tête assez étrange.

"Je plaisantais, hein. Mais vu ta tête, je ne regrette rien..."

Ouais j'ai du faire une tête bizarre. Elle me tends son assiette que je m'empresse de saisir pour pouvoir me retourner, à peine un demi-tour effectué qu'un sourire déchire mes lèvres, je prends mon temps pour la servir, le temps que mes pulsions se tassent.

"D'ailleurs... pourquoi tu m'as sauvée ? Le prends pas mal, mais j'aurais été à ta place, je t'aurais regardé mourir en riant. "

Je répondit du tac-au-tac.

" Figure toi que c'était mon intention première. Mais où est l'honneur à tuer quelqu'un comme ça, l’intérêt ? Ou même juste le jeu ? C'est comme si je chassait quelqu'un et que quelqu'un d'autre le tue pour moi, terriblement ennuyeux. Et disons qu'en plus j'étais pas trop sur les nerfs. "

Je n'allais pas trop m'étendre sur le sujet, cela pourrait réveiller de nouvelles pulsions, je jetais quelques épluchures vers la poubelle sans viser, ce fut mon ombre, que je matérialisais au même instant qui s'en saisit et les plaça dedans.
Je posais son assiette devant elle.

"Poulet à la mexicaine du maître de maison pour la demoiselle. Quant à ta question sur la drogue, goûte-y et tu verra bien."

Puis j'allais me servir moi même avant de revenir m'asseoir face à elle. Mes yeux toujours rougeoyant, le phénomène durant en effet plusieurs heures. J'amenais une fourchette à ma bouche pour voir si j'avais bien réussi le plat, c'est une première !

"Bon appétit !"

Je mâchais et déglutis, succulent.
Je m'allumais une cigarette, en effet le fait de vivre en solitaire me permettais ce luxe de fumer en mangeant où quelques autres trucs que les gens ne font jamais en communauté. Je jetais mon paquet à côté de l'assiette d'Eva.

" Sers toi si tu veux. "

Je pris un autre bouchée avant de lui adresser mes interrogations.

" Alors, dit-moi maintenant que nous sommes juste toi et moi sans personne autour qui pourrait nous entendre, pourquoi tu me suivait, démone ? Pourquoi est tu sur le plan terrestre ? T'es une rebelle qui veux la tête de mon père ou de Lucifer ? Une sbire de Lucifer ? "

J'attendais des réponses et je les aurai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mythologique
avatar


▌LOCALISATION : Dans une impasse, attendant sa prochaine victime.

FC
▌SUPER: Satania
▌POWER: Transformation en démon
▌LEVEL:
14/100  (14/100)


MessageSujet: Re: Come Back to Hell [PV : Alduin] Dim 9 Mar - 5:06


Je l'énerve, ce pauvre mec. Ou du moins, je fais réagir le sang infernal qui est en lui.
Ça se voit rien qu'à ses iris flamboyantes qui ont viré au rouge sanglant. Ou encore à sa mâchoire serrée doublée d'un regard assassin en ma direction. S'il pense me faire peur, c'est loupé. Je ne suis jamais effrayée, moi.
Je ricane.
"Jolis yeux. Maintenant on pourrait presque penser qu'on est frères et soeurs, tous les deux."
Ou pas. Je suis beaucoup plus charmante que ce fils indigne d'Hadès. Ma beauté n'est-elle pas presque légendaire ?
Je croise mes bras sur ma poitrine en le fixant avec arrogance tandis qu'il me sert le repas.
"Une personne de ton rang ne devrait pas s'abaisser à faire une tache aussi vile que la cuisine. Sers-toi des humains comme serviteurs.", je commente, un rictus méprisant sur le visage.
Je suis certaine que ce type aime les habitants de ce monde exécrable terrien. Qu'il s'identifie à eux, comme le pauvre idiot naïf et gentil qu'il donne l'impression d'être.

Je prends ma fourchette et le regarde engloutir le dîner. Je préfère prendre garde, on ne sait jamais. Il aurait très bien pu se rater et faire une mixture empoisonnée.
Après quelques instants, j'hausse les épaules, et commence à manger à mon tour.
Le goût est pas trop mal. Pour ne pas dire que c'est bon.
"Ça va, c'est... mangeable ton truc.", je lance avec un léger sourire.
Venant de la part, ça a tout l'air d'un compliment.
Il me tend son paquet de cigarettes. Je refuse d'un geste de la tête.
Je n'ai jamais été une grande fumeuse. Deux ou trois clopes par jour me suffisent amplement. Bon, c'est vrai que je ne pense pas que le tabac ait une réelle influence sur mon organisme, mais l'idée de jouer avec une étincelle et de m'envoyer de la fumée dans les poumons ne m'attire guère en cet instant.

Il répond enfin à ma question posée précédemment. Il prend son temps, le bougre.
...Aha, parce qu'il estimait ne pas s'être suffisamment sali les mains ?
J'hausse un sourcil, surprise, et éclate de rire. Me serais-je trompée sur son compte ?
"Bon argument.", je laisse échapper avec un petit clin d'oeil.
À son tour de m'interroger.
Je souris. J'ai presque l'impression d'avoir affaire à un inspecteur de police.
"Pourquoi je t'ai suivi ? Bonne question... puisque j'en ignore moi-même la réponse. , je murmure, les sourcils froncés.
"J'ai senti une odeur typique des enfers chez toi et... ça a attisé ma curiosité, je dois avouer. ", je précise après un petit moment de réflexion.
Il me demande ensuite ce que je fais sur le plan terrestre, si je suis une rebelle ou une alliée de Lucifer.
Je m'esclaffe.
«[color:9608=9966cc]Ni l'un, ni l'autre. Je ne cherche pas à tuer ceux qui se prennent pour les seigneurs du Bas-Monde. Quel intérêt en retirerai-je ? Et je ne suis affiliée ni à Hadès, ni a Lucifer. Mon Maître est bien plus puissant.»

D'un geste assuré, je me tourne et baisse légèrement les épaisses couvertures et mon T-shirt, de manière à dévoiler mon épaule droite.
Ici est présente ma Marque, celle que m'a apposée Satan en personne lorsqu'il a fait de moi sa servante dévouée, la démone qui obéit à ses ordres avec adoration.
Mon Maître mérite tout mon amour, il est celui qui m'a sauvée, celui qui a fait d'une pauvre roturière condamnée celle que je suis aujourd'hui, celui qui m'a offert la vie éternelle.
Des caractères hébreux de part et d'autre d'un cercle parfait autour duquel les caractères hébreux représentatifs de Satan  dans lequel est tracé une étoile à cinq branches inversée constituent la Marque. Au centre de ce pentagramme le Nombre Sacré 666 est inscrit. Autour de ce symbole, l'Image Personnelle, soit un dessin caractéristique différent pour chacun de nous, le mien représentant des flammes flamboyantes. Il paraît qu'il représente notre histoire, celle qui a fait en sorte que nous devenions des démons pour les anciens humains, ou un exploit que nous avons été amenés un jour à faire. J'aurais aimé avoir une autre Image Personnelle, mais malheureusement, on ne choisit pas.
«Alors, ça te dit quelque chose ?, je m'exclame, les yeux brillants de fierté.
Un démon est, d'après ce qu'on m'a dit, toujours fier de représenter son maître en toute circonstance. Je suppose que c'est vrai, du moins, pour moi, ça l'est.
«J'obéis à Satan, et à lui seul. Je suis ici sous ses ordres.», j'ajoute en me rengorgeant.
Je suis certaine que mes révélations lui en bouchent un coin, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mythologique
avatar


▌LOCALISATION : Au parc, au café ou au travail.

FC
▌SUPER: Le Faucheur
▌POWER: Les astres d'Hadès
▌LEVEL:
13/100  (13/100)


MessageSujet: Re: Come Back to Hell [PV : Alduin] Dim 9 Mar - 10:50

Je la vois qui me regarde en ricanant.

"Jolis yeux. Maintenant on pourrait presque penser qu'on est frères et soeurs, tous les deux."

Par le Styx, une soeur comme elle ? Et puis quoi encore ?
Elle croisa les bras.

"Une personne de ton rang ne devrait pas s'abaisser à faire une tache aussi vile que la cuisine. Sers-toi des humains comme serviteurs."

Je soupirai, c'est pour ça que je n'ai jamais voulu vivre en enfer, les humains sont peu être plus stupides et moins forts que les démons mais la plupart savent où est leur place.
Elle prit sa fourchette et me regarda manger pendant quelque secondes avant de commencer elle même.

"Ça va, c'est... mangeable ton truc."

Je vis ses lèvres s'étirer en un léger sourire. Venant d'une démone je pense que je peux prendre cela pour un compliment.
Ce qui est bon à entendre, sa faisait longtemps que j'avais pas cuisiné pour quelqu'un d'autre que moi. Elle refusa mes cigarettes, je ne m'en offusquais pas et les repoussait vers moi en utilisant l'ombre de la bouteille d'eau.
Elle éclata de rire après ma réponse à sa question sur le pourquoi je l'ai sauvée.
Je haussais les sourcils ne formalisant pas.

"Bon argument."

J'esquissait un sourire puis écrasait ma clope dans le cendrier qui se trouvait à ma gauche.
Ce fut à son tour de répondre à mes interrogations.

"Pourquoi je t'ai suivi ? Bonne question... puisque j'en ignore moi-même la réponse. J'ai senti une odeur typique des enfers chez toi et... ça a attisé ma curiosité, je dois avouer. "

Pour une fois je n'allais pas faire le difficile et me contenter de ça. Ce n'est pas parce qu'elle ne m'as pas cru du premier coup que je dois en faire autant.
Elle embraya ensuite sur ma seconde question.

«Ni l'un, ni l'autre. Je ne cherche pas à tuer ceux qui se prennent pour les seigneurs du Bas-Monde. Quel intérêt en retirerai-je ? Et je ne suis affiliée ni à Hadès, ni a Lucifer. Mon Maître est bien plus puissant.»

Elle se retourne alors, et me dévoile son épaule pour exhiber la marque de Satan. Encore un gugus qui s'est fait jeter au fond d'un trou quoi.

"Alors, ça te dis quelque chose ?"

Elle me dit ça fier comme un paon.

"Ouais, je connais..."

J'avais jamais rencontré Satan en personne mais de là à dire que c'est le plus puissant... ça leur sert à quoi la puissance au fond d'un trou sérieux.

«J'obéis à Satan, et à lui seule. Je suis ici sous ses ordres.»

Je ne pu retenir un léger rire.

"Oui, oui, on me l'a déjà fait, les croyant et j'en passe, dévoués à leur seigneur, leur sauveur et lors du coup fatal, personne, seuls. Seulement des pions aisément sacrifiables, car facilement remplaçables. Tu à pu le constater non ? Si je n'avais pas décidé de t'emmener et de te soigner, tu serais encore dans le parc et au lieu de manger ce poulet, tu serais redevenue poussière. Que ce soit Hadès, Satan où Lucifer ou même ceux qui se disent justes et vertueux, on est rien pour eux."


C'était là une pure vérité, combien de personnes avant que je ne les tues, avaient implorés leurs dieux ? Tous. Et tous sont morts, seuls. Enfin passons, faut pas que je me lance là dessus sinon je sais pas où on va atterrir. Mais c'est vrai que j'aurais du réfléchir avant de parler, j'ai du lui paraître salement insultant. Je soupirais devant mon manque de tact et de réflexion.

"Tu veux boire quelque chose ?"

Je m'allumais une clope, me levais et me dirigeais vers ma cuisine et en attente d'une réponse j'enchaînais sur une autre question.

"Et au niveau de ta vie terrestre, tu bosse dans quoi ?"

Non pas que sa m'intéresse vraiment mais il faut bien relancer une conversation normale.
Et là alors que je me retournais, les mots fusèrent de ma bouche.

"Dit moi aussi, c'est le corps que t'avais à ta mort ? Si c'est le cas, t'es vraiment pas mal."

Et moi faut que j'apprenne à réfléchir avant d'agir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mythologique
avatar


▌LOCALISATION : Dans une impasse, attendant sa prochaine victime.

FC
▌SUPER: Satania
▌POWER: Transformation en démon
▌LEVEL:
14/100  (14/100)


MessageSujet: Re: Come Back to Hell [PV : Alduin] Jeu 13 Mar - 10:33


Comment peut-il traiter Satan de la sorte ?
Comment ose-t-il seulement penser de telles horreurs sur mon Maître ?
Je serre les dents, le fusille d'un regard tandis qu'un silence de ma part soudain et menaçant s'abat dans la pièce.
Il parle, il parle, il parle, sans se rendre compte que ma stupeur est telle que je n'écoute aucun mot de ce qu'il raconte.
Mon Sauveur, mon Héros, mon Modèle, un imposteur ?
Envers les humains misérables et indignes de Son intérêt, certes. Mais moi... Moi, que suis-je à Ses yeux ? Je ne Lui sûrement pas si... indifférente, non ?
Sinon, il ne m'aurais pas sauvée de la Mort horrible et injuste à laquelle j'étais prédestinée.  Il ne m'aurait pas aidée lorsque mon nouveau corps me soumettait à des pulsions et des instincts étranges auxquelles je n'avais jamais été habituée. Il ne se serait pas comporté comme un père, ou presque, pour moi lorsqu'il m'expliquait avec patience les mécanismes du monde des démons. Il n'aurait pas tenté de sauver mon bien-être mental tandis que je rôdais comme un spectre sans âme dans les rues de Salem en prenant l'initiative de m'envoyer découvrir les délices de l'Europe. Il ne m'aurait pas offert cette seconde chance d'avoir une vie, une vraie.
Et comment cet infâme idiot fils de dieu pouvait-il être certain que mon Libérateur n'aurait pas pris l'initiative de venir à mon aide encore une fois ?

Le bourdonnement incessant de ses paroles parvient à mes oreilles tandis que je suis là, silencieuse et tremblante de rage. Deux mots se détachent de son discours. "Corps" et "mort".
La colère se met à parcourir chaque centimètre carré de mon corps, déclenchant chez moi une vague de frisson et anesthésiant toute pensée morale et raisonnable dans ma pauvre tête déjà assez tourmentée.
Je me relève brusquement. Mon couteau se plante profondément dans le bois de qualité médiocre de la table. Mon assiette se fait envoyer d'un geste violent à l'autre bout de la pièce.  
"LA FERME."", je me mets à hurler.
La température de l'appartement baisse d'un cran. Ou, plutôt, non. Ce n'est qu'un élan glacé qui envahit l'intérieur de mon corps.
Étrange. Mais je suis trop furieuse pour y prêter réellement attention.
"ARRÊTE DE NOUS JUGER, MON MAÎTRE ET MOI ! TU NE SAIS RIEN DE NOUS !", je continue de rugir, ma voix se faisant de plus en plus stridente.

Je veux me transformer, montrer à ce guignol ma véritable forme. L'effrayer. Le frapper. Évacuer toute cette violence qui s'accumule en moi.  Lui prouver que je ne suis pas qu'une pauvre conne sans défense.
J'inspire. J'expire. Concentration.
...
...
Bordel de merde.
"Qu'est ce que tu m'as fait?", j'aboie, mi-effrayée mi-enragée.
Je retente la transformation. Sans succès. Je tremble légèrement.
"Pendant que je dormais... QU'EST CE QUE TU M'AS FAIT ?!, je répète avec frénésie.
Je pointe tragiquement un doigt en sa direction, mes yeux ne constituant plus que deux fentes exprimant toute ma colère. Je veux le tuer. Je vais le tuer. Et ce, qu'importe ses putains d'origines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mythologique
avatar


▌LOCALISATION : Au parc, au café ou au travail.

FC
▌SUPER: Le Faucheur
▌POWER: Les astres d'Hadès
▌LEVEL:
13/100  (13/100)


MessageSujet: Re: Come Back to Hell [PV : Alduin] Ven 14 Mar - 11:56

Entendant un bruit mat, je me retourne pour voir un couteau planté dans ma table, une assiette qui se fracasse contre le mur, explosant en une centaines d'éclats blancs qui perlent sur le sol.

"LA FERME."

C'est toujours dur de sentir la vérité nous claquer au visage n'est-ce pas ? Elle continue de crier.

"ARRÊTE DE NOUS JUGER, MON MAÎTRE ET MOI ! TU NE SAIS RIEN DE NOUS !"

Je me retournais vers Eva, prêt à tout, essayant tout de même de contenir des pulsions ravivées par ses éclats de voix, je tâchais de garder mon équilibre mental intact, j'ai pas envie de démolir mon chez moi.
Je la vois qui bloque, concentrée.

"Qu'est ce que tu m'as fait?"

Qu'est-ce qu'elle raconte ? Qu'est-ce qui lui arrive ?

"Pendant que je dormais... QU'EST CE QUE TU M'AS FAIT ?!"

Oh, je crois que je comprends, mademoiselle aimerais se transformer, chez moi, pour me mettre une hypothétique rouste. Dommage, elle est pas encore totalement remise des effets de mon sang. De plus, il faut du temps à l'eau du Cocyte pour reconstituer ce que mon sang à détruit en elle.
Je m'approche d'elle.

"Ce que je t'ai fait pendant que tu dormais ? Je vais tout te raconter."

Je porte ma main à ma tête j'ai mal, les pulsions que je retiens ne se laissent pas faire, je tiens tout de même bon, supportant la douleur.

"Après t'avoir fait boire de l'eau du Cocyte pour t'éviter de crever, j'ai été chercher mon oreiller que j'ai glissé sous ta tête puis voyant que tu frissonnais, j'ai été chercher une couverture et je l'ai gentiment déposé sur toi. J'ai ensuite été fumer une clope à la fenêtre en appelant le serrurier, pour réparer la porte que j'ai enfoncé, tout en gardant un oeil sur ton état, j'ai commencé par passer un coup dans l'appart' et je me suis mis au fourneaux."

J'ai mal bordel, je respire, prenant mon temps mais ne peut dissimuler mon énervement plus longtemps.

"ça te va !? Ou tu veux encore des preuves !?"

Je fermais les yeux, mon coeur palpitait, je tâchait de me contrôler car les ombres des alentours avait quittées leurs emplacements d'origine et virevoltaient autour de moi sous forme de filaments d'un noir profond.

"Maintenant calme !"

J'avais autant hurlé ça à moi même qu'a la démone, d'une voix tranchante et brutale.
De toute façon il valait mieux pour elle, car tant qu'elle serait incapable de se transformer, elle ne pouvais rien contre moi.
Elle m'a donné envie de tuer à s'énerver comme ça. Fait chier.
Je pris une grande inspiration, relâchant tout mes muscles, sérénité du bouddha, zen attitude, yoga...
Les ombres repartirent lentement d'où elles venaient.
Je m'approchais d'avantage, assez pour pouvoir la toucher.

"Tu prendras bien la peine de goûter mon dessert. Si tu refuse, je t'empale et je suspends ton corps au dessus du tartare."

Je ramassais mon paquet de clope posé à un pas sur la table et m'en allumait une, mes yeux brillants comme les flammes infernales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mythologique
avatar


▌LOCALISATION : Dans une impasse, attendant sa prochaine victime.

FC
▌SUPER: Satania
▌POWER: Transformation en démon
▌LEVEL:
14/100  (14/100)


MessageSujet: Re: Come Back to Hell [PV : Alduin] Dim 23 Mar - 1:16


De l'eau de Cocyte. Il m'a fait avaler de l'eau de Cocyte.
J'essaie de retrouver dans à quoi peut bien correspondre cette substance, tandis qu'il me raconte la fin de sa journée, dont je n'en ai totalement rien à foutre.
Quoi ? J'ai pas bonne mémoire, et alors ? J'aimerais vous y voir, vous, avec près de trois siècles de souvenirs et d'histoires dans votre tête...
Je fronce les sourcils. J'ai déjà entendu ce nom. Si si, je vous assure qu'il me semble vraiment très familier.
Ma fureur s'est soudainement envolée tant je suis abasourdie par sa révélation. Bien sûr.
L'eau du fleuve abreuvé des larmes des pécheurs et des truands.
Je connais. Je l'ai déjà utilisée. Et je sais les effets qu'elle peut avoir.

"Par les cornes du diable, j'aurais dû m'en douter.", je marmonne pour moi-même.
Cette eau, utilisée aux Enfers, répare tous les dégâts corporels que notre corps ait pu avoir, mis à part les amputations ou les blessures du genre.
Je m'en sers à chaque retour dans cette contrée, pour supprimer toutes les cicatrices qui risqueraient de nuire à mon apparence de rêve.  Les effets secondaires sont moindres, là-bas, étant donné les fortes ondes démoniaques qui y règnent.
En revanche, sur Terre, c'est une autre affaire, d'après les rumeurs que j'ai entendu, et qui ont l'air de s'avérer vraies. Il paraît que cette eau, malgré son pouvoir exceptionnel de guérison et l'énergie phénoménale qu'elle nous confère, ... glace  littéralement notre forme démoniaque.
Je ferme les yeux. Je me sens forte, c'est vrai. J'ai l'impression de pouvoir déplacer des montagnes à la force seule de mes bras. Mais d'un autre côté... je suis gelée. Vraiment. Je n'y ai prêté attention jusque là, mais mon corps entier est plongé dans une vague de froid intense. J'ai comme l'impression qu'il est en train de neiger dans mes organes. Et je peux vous assurer que cette sensation est ignoble.

Un cri me fait perdre le fil de mes pensées.
J'écarquille les yeux, légèrement surprise, et dirige mon regard vers Alduin. Il a l'air... changé. Quelque chose cloche chez lui, mais je n'arrive à pas voir quoi.
Sa voix est plus... rauque, comme s'il se retenait de ne pas me tuer sur le champ. Je ne savais pas que je l'énervais à ce point.
Quoique... j'ai tout de même balancé une partie de son repas contre un mur. Mais il le méritait, non ? Après tout, c'est de sa faute tout ce qu'il m'arrive en ce moment-même.
Il se penche vers moi, et me lance que je dois goûter à son dessert avant qu'il ne m'empale sur les rives du Styx.
J'hausse les épaules, et me rassois d'un air badin à ma place.
À quoi tenter de le contredire, puisque de toute manière je ne pense pas pouvoir grand chose contre lui ? Foutu Cocyte.
Je réplique tout de même avec un faible sourire, pour la forme :
"M'empaler, hein. J'aimerais bien voir ça."

Je continue de le regarder d'un air plutôt intrigué. Il a des réactions plutôt étranges, non ? Ou, pour être plus précise, ce sont ses sautes d'humeurs qui sont bizarres.
Je sais, je sais, vous vous dites sûrement que moi aussi, parfois, lorsque mes instincts prennent les dessus, je peux devenir agressive et violente, pour redevenir calme dans les secondes qui suivent. Mais la différence avec lui, c'est que moi je ne change pas complètement de personnalité d'un coup.
Je me demande s'il est atteint de troubles mentaux... Haha, pauvre Hadès, qui hérite de cet espèce de fils indigne mentalement handicapé.
À moins qu'il ne soit tout simplement en train d'essayer de cacher son jeu...
"Tu sais, je préfère quand tu fais ton gros méchant. Ça sert à rien de faire semblant d'être gentil devant moi.", je m'esclaffe, avec néanmoins le regard légèrement éteint.

Je regarde mon verre songeuse. Je me demande si la sensation glacée que je ressens donc chaque recoin de mon corps finira par s'estomper légèrement. Et si les effets secondaires du médicament-miracle s'estomperont rapidement.
Sans mon identité de démone éveillée je ne me sens plus entière, j'ai la désagréable impression d'être mutilée.
Prise d'un léger doute, je baisse les yeux en direction de ma cheville, où, caché par mon pantalon, un épais bandage entoure une cicatrice grumeuleuse, laide et douloureuse que je m'a fait l'autre alligator dans les égouts la semaine dernière, et que j'ai essayé de soigner tant bien que mal par mes propres moyens. Je me rends compte à présent que depuis mon éveil, je n'ai plus mal. Je ne boite même plus, du moins je pense. Je retiens dans un coin de ma tête de vérifier dès que je serais seule ce qu'il est advenu de ma plaie.

Alduin me regarde, je relève la tête vers lui et hausse les épaules, encore une fois.
"Alors, tu le sors, ce dessert ?", je demande, encore à moitié perdue dans mes pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mythologique
avatar


▌LOCALISATION : Au parc, au café ou au travail.

FC
▌SUPER: Le Faucheur
▌POWER: Les astres d'Hadès
▌LEVEL:
13/100  (13/100)


MessageSujet: Re: Come Back to Hell [PV : Alduin] Dim 23 Mar - 10:55

Elle se rassoit, l'air amusée.
Franchement sa l'amuse tant que ça qu'on la menace de mort. Elle doit penser que j'en suis incapable, elle doit me prendre pour un humain normal. Sans compter le fait que je sois un psychopathe en puissance, mes crises de nerfs peuvent m'amener à vraiment être brutal, ce n'est pas un changement de personnalité, c'est juste moi, Alduin, quand je m'énerve, quand la folie prend sa place dans mon esprit.
Elle réplique encore alors que je tente de me maintenir dans un état calme. Je serrais le poing comme je serrerais la poignée d'Excalibur.

"Ne me tente pas..."

Pour sur j'était tenté... Mais je n'en ferait rien, si je l'avais sauvée, ce n'était pas pour lui ôter la vie ensuite. C'est comme offrir un Kinder à un gamin et lui voler la surprise.
Je fumais ma clope en lui tournant le dos, tachant de recouvrer complètement mes esprits.
Je savourais chaque bouffée laissant la nicotine apaiser mon être.
Et c'est ce moment qu'elle choisi qu'elle me dit qu'elle préfère que je fasse le méchant. Elle veux que je la frappe ou quoi ?
Je me retourne vers elle, me demandant encore si je vais lui rentrer dans le lard ou pas.
Et je la vois, en train de regarder son verre, puis son regard observe quelque chose sous la table, je ne sais quoi mais ça ne m'intéresse pas.
Elle lève à nouveau les yeux vers moi, mais son regard semble différent, comme légèrement troublé, elle hausse les épaules et demande le dessert d'une voix un peu lointaine également ?

"Donne moi deux minutes."

Je convoquais mon ombre qui se mit à nettoyer la bouffe qui traînait par terre au milieu des débris d'assiettes. Tandis que je me dirigeais vers mon four que je remis en marche une minute, le temps que mon beau gâteau au chocolat fourré à la crème vanillée sois tiède. Je le sorti ensuite du four et l'apportait sur la table. Je pris un couteau auquel je fit par réflexe exécuter une rotation dans ma main avant de couper deux belles parts que je mis dans les assiettes que me tendais mon ombre. Elle déposa celle-ci à la place d'Eva et à la mienne tandis que je m'asseyait.

"Voilà."

Je lui jetait un nouveau regard, et restait perplexe devant son "extinction".

"Qu'est-ce qui t'arrive ? C'est moi qui te contrarie ?"

J'attrapais le coca qui traînait sur la table et qui avait été épargné, je m'en remplis un verre et commençait à manger mon dessert.
J'allais lui dire que malgré le fait que j'ai eu envie de la tuer, sa présence me faisait plaisir car ça faisait longtemps que je n'avais reçu personne. Mais c'est une démone elle s'en fiche surement. Je me contentait donc de la regarder sans plus.

"En tout cas, c'est un repas animé. J'espère que les voisins on pas appelés les flics en t'entendant hurler, mes placards sont pleins."

Une petite note d'humour, pourquoi pas après tout, les démons peuvent bien rigoler aussi non ? J'ai dit ça sans même un sourire certes, mais bon.

"Hésite pas à demander si tu veux quelque chose."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mythologique
avatar


▌LOCALISATION : Dans une impasse, attendant sa prochaine victime.

FC
▌SUPER: Satania
▌POWER: Transformation en démon
▌LEVEL:
14/100  (14/100)


MessageSujet: Re: Come Back to Hell [PV : Alduin] Mer 26 Mar - 6:09


J'ai froid. Je me sens mal. J'ai un nausée doublée d'une migraine. Je me sens incomplète. Comme si je n'étais plus tout à fait moi. Comme si je n'étais plus de la race des démons. Oh oui, à présent je ne vaux pas mieux que ces enfoirés d'humains que je m'amusais tant à tuer, torturer, taquiner,...
Je suis faible. Je ne suis plus rien. Je n'aime pas cette sensation, mais je ne peux rien faire pour l'atténuer.
Mes yeux dérivent sur mes mains. J'essaie de les transformer, de les rendre fortes et puissantes. En vain.
Cette eau infernale m'a souillée, littéralement. Certes, elle m'a permis d'être sauvée de la mort, mais à quel prix ?

Une assiette se pose soudain devant moi, me faisant légèrement sursauter. Ma dérivation intérieure au centre de mes pensées m'avait presque fait oublier que je me trouve actuellement chez ce salaud d'Alduin pour le dîner.
Je n'aurais jamais dû lui parler. Je n'aurais jamais dû le suivre. Je n'aurais jamais dû être intéressée par lui.
Je regrette mes actes du plus profond de mon coeur. Si j'avais été plus avisée, plus réfléchie, rien de tout ça ne serait arrivé. C'est toujours dangereux de se frotter à un demi-dieu.
Distraitement, je me mets à manger du bout des lèvres son gâteau au chocolat.
J'ai l'impression de mâcher un bout de carton. Je repose la pâtisserie à peine entamée, et pousse mon assiette loin de moi. Je n'ai pas faim, de toute manière. Ou plutôt, j'ai brusquement perdu mon appétit.

L'autre malade me demande, l'air de rien, si je vais bien.
Je me retiens de lui sauter à la gorge. À ton avis ? Fais comme si t'y étais pour rien, en plus.
Avec une certaine lassitude, je décide d'ignorer ses remarques insolentes et me contente d'hausser les épaules.
L'ignorance est la meilleure des provocations, il parait.
Et puis de toute manière, je n'ai même pas envie de chercher une parole spirituelle et sarcastique à lui cracher en pleine gueule. Ça n'en vaut pas la peine.
Il en rajoute une couche en blablatant je ne sais quoi par rapport à ses placards.
Rehaussement d'épaules de ma part.

Je continue d'émietter du plat de ma cuillère son dessert, lorsque son regard se fait un peu plus insistant sur moi. Je crois qu'il m'a posé une question. Sauf que je n'écoutais pas vraiment ce qu'il me racontait.
"Mmh ?"
Ah, il m'en veut sûrement de ne pas avoir touché à son gâteau. Je m'entends rajouter un rapide :
"Désolée."
Wow. Depuis quand je présente mes excuses à un parfait inconnu pour un truc aussi débile ? C'est pas mon genre ça. Vraiment pas. Et puis je ne reconnais même pas ma voix. Elle est plus ... fluette ? Innocente ? Niaise ?
Oh la la.
Vraiment, je ne suis plus moi. Je suis comme une simple humaine, sans pouvoir, sans cruauté, sans rien.

Je me lève. Je veux partir. Je ne veux plus rester ici.
"Je... je dois m'en aller. Quelqu'un m'attend.", je marmonne avec précipitation.
Je mordille nerveusement mes lèvres. Pourquoi je bégaie ? Je ressemble à l'une de ces stupides adolescentes que l'on peut voir dans des feuilletons américains. J'ai honte.
Je lui serre la main. Mes doigts glacés lui volent un peu de sa chaleur corporelle, sans néanmoins parvenir à se réchauffer totalement.
"Euh... contente de t'avoir rencontré ? ", je lui dis.
Je me racle légèrement la gorge pour essayer de retrouver ma voix habituelle, et ajoute tout de même avec ironie :
"[color=#9966cc]Du moins, je l'étais avant que tu ne me forces à boire ton sang, avant de me plaquer par terre et de me faire plein d'autres trucs bizarres, que je suis sure que tu ne m'as pas dit.[/i]"
Ah, ça, ça me ressemble plus. Dommage que je doive forcer au maximum pour que ça sorte.

Je passe la porte encore à moitié branlante, essayant de ne pas claquer des dents en sentant le froid mordant de l'extérieur sur mon corps.
Je me retourne, lance un dernier regard à Alduin.
"À plus."
Mince. Je n'aurais pas dû dire ça. Il va penser à présent que je veux le revoir, alors qu'en fait, pas du tout. Une fois m'a suffit, surtout au vu de ce qu'il m'arrive à présent à cause de lui.
Bah. De toute façon il ne connaît ni mon adresse, ni mon numéro, ni mon boulot. Et moi, je ferais tout pour habiter le coin où il habite, pour diviser encore les chances que j'aurais de le croiser.

Je regarde avec un oeil terne la Lune. D'habitude, j'adore la nuit. Mais là, pour une raison qui m'échappe, elle m'effraie. Tout comme la voiture qui longe le trottoir, comme le petit vieux derrière moi, comme l'ombre presque menaçante des arbres le long de la rue. J'ai peur. J'ai peur de tout. Non. En vérité, je ne sens pas de taille à affronter quelque chose, n'importe quoi que ce soit. Je suis faible à présent.
Mes pas me conduisent jusqu'à l'entrée de ma résidence. Heureusement que j'ai un bon sens de l'orientation, ça m'évite de traîner comme un fantôme dans les rues de la ville.
Je monte les escaliers lentement, tête baissée, rasant les murs. Je prie pour ne pas croiser mes voisins. Je ne veux voir personne, tant la honte de ce que je suis devenue me ronge.
Je glisse, les doigts tremblants, ma clé dans la serrure, et entre dans mon appartement.
Ne prenant même pas la peine de me déshabiller ou de me laver, je me blottis en boule sous ma couette.
Je frissonne. Et encore, si ce ne serait que cela... À l'intérieur de moi, je suis brisée, mutilée, décapitée. Je ne veux plus sortir de mon lit. Plus jamais. Je ne veux plus voir personne. Un reniflement brise le silence.
Je me suis laissée avoir comme un conne. Et voilà le résultat. J'ai l'impression que plus jamais, plus jamais les morceaux de mon identité ne pourront être recollés.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mythologique
avatar


▌LOCALISATION : Au parc, au café ou au travail.

FC
▌SUPER: Le Faucheur
▌POWER: Les astres d'Hadès
▌LEVEL:
13/100  (13/100)


MessageSujet: Re: Come Back to Hell [PV : Alduin] Mer 26 Mar - 14:16

Pas de réactions.
Elle repousse son assiette, dommage. Quant à mes paroles, pas de réponses, mis à part quelques haussement d'épaules. Étrange. Je brûlait d'envie de lui dire de me sortir une de ses remarques sarcastiques à deux ronds, j'avais même presque envie de les entendre. Mais rien.
Je continue de la regarder, perdue je lui trouverais même presque un air triste. Pas banal pour une démone.
Elle émiettait le gâteau avec sa cuillère quand tout à coup elle leva la tête me gratifiant d'un "Mmh" sans énergie.
Et là, elle s'excuse, surement de n'avoir pas mangé mon dessert. J'écarquille les yeux. Et son timbre de voix, pas agressif pour un sous, très agréable même.

Elle se lève précipitamment, marmonnant difficilement que quelqu'un l'attends, pas crédible pour un sous. Soit, je me lève également et contemple son visage légèrement rose, elle se mordille les lèvres.
Si on était dans un dessin animé, les yeux me serait sans doute sortis de la tête.
Elle s'approche de moi et me tends sa main que je serre, glacée. Mais un démon ne prend pas froid comme ça quelque chose cloche.
Elle me sort qu'elle est contente de m'avoir rencontré, j'ai à peine le temps d’acquiescer d'un signe de tête qu'elle me lance une vanne, sur le fait que ce soit avant que je ne la force à boire mon sang. Toujours pas convaincante.

Elle se dirige vers la porte, que je lui ouvre pour pas qu'elle se la prenne sur le coin de la figure.
Elle passe de le couloir et me lance un "à plus". Je me contente pour ma part d'un signe de la main et referme la porte pour me diriger vers ma fenêtre que j'ouvre. Je la regarde quitter l'immeuble et tourner au coin de la rue, je m'allume une clope. Je murmure pour je ne sais quelle raison.

"Au revoir, Eva."

J'allais être amené à la revoir. Que ce soit voulu ou non. Je le sens.
Tandis que je fume ma clope, je refile le court de la soirée.

"Tsss, ça m'apprendra, à vouloir épargner une démone."

Je laissait mon ombre faire le ménage et la vaisselle tandis que je rangeais les couverture et mon oreiller.
Une fois tout ça finit, je me dirigeais vers mon placard et en sortit mon long manteau noir, que j'enfilait par dessus mon t-shirt. J'éteignais la lumière. sortit et fermais la porte. Arrivé en bas de l'immeuble j'emprunte la direction opposée à celle d'Eva. Et je m'en vais marcher, profitant de la nuit noire et du réconfort qu'elle m'apporte, de l'ombre omniprésente qui occulte mes pensée par son masque sombre et je chante doucement, clope au bec une ballade russe que ma mère me chantait étant gosse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Come Back to Hell [PV : Alduin]

Revenir en haut Aller en bas

Come Back to Hell [PV : Alduin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: Parc-